Calculs urinaires : quelle alimentation anti-calculs ?

© getty

Les calculs urinaires, des cristallisations ou cailloux qui se forment dans les voies urinaires et qui peuvent provoquer des crises douloureuses brutales et intenses (coliques néphrétiques), peuvent être prévenus en mangeant mieux et en buvant beaucoup.

Voici les grandes règles diététiques qui diminuent le risque de faire ou de refaire un calcul ou caillou.

Publicité

Lithiase et calculs urinaires : prévenir par l’alimentation et les boissons

Notre alimentation et nos boissons conditionnent notre risque de faire un premier calcul et notre risque de récidive.

Qu’il s’agisse de calcul calcique, d’oxalate ou d’acide urique, les mesures d’hygiène alimentaire sont similaires.

Publicité
Publicité

Combien et comment faut-il boire pour prévenir les calculs urinaires ?

Plus on boit en quantité et en régularité, plus les urines sont diluées et plus le risque de formation de calcul diminue.

  • Il faut boire 2 litres par jour, voire plus si l’on transpire beaucoup en faisant du sport ou s’il fait très chaud.
  • Cet apport doit être réparti tout au long de la journée, y compris le soir au coucher et la nuit en cas de réveil.
  • La quantité est plus importante que la qualité de la boisson. Et en la matière, tout est permis : eau minérale, eau du robinet, tisane, café, thé, jus de fruits, etc. Ceci dit, il est préférable de modérer le lait, le thé trop fort, les boissons très sucrées ou salées, la bière et l’alcool.
 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 14 Septembre 2012 : 11h09
Mis à jour le Lundi 11 Avril 2016 : 11h48
Source : Association française d’urologie, (AFU), www.urofrance.org.