Brûlures d'estomac et remontées acides, origine et traitement

Les brûlures d'estomac et les remontées acides (appelées reflux gastro-oesophagien ou RGO) sont des affections très fréquentes. Lorsqu'elles sont très occasionnelles, il est possible de trouver un soulagement efficace avec des médicaments anti-acides qui bloquent le reflux des acides de l'estomac. En revanche, en cas de récidives, mieux vaut consulter son médecin pour un traitement adapté.
Publicité

Quand les remontées acides brûlent l'oesophage

Le reflux gastro-oesophagien (RGO) se caractérise par des brûlures d'estomac (dyspepsie) ou des régurgitations acides. Toutefois, le RGO peut provoquer des douleurs thoraciques, des difficultés à déglutir, une voie enrouée matinale et une toux sèche. L'origine de ce trouble est un dysfonctionnement du sphincter entre l'estomac et l'oesophage, lequel laisse anormalement l'acidité gastrique refluer vers l'oesophage et provoquer des brûlures.

Publicité
Publicité

Les anti-acides constituent un traitement très efficaces, mais doivent être occasionnels

On porte le diagnostic de RGO lorsque les brûlures d'estomac et les régurgitations acides surviennent plus de deux fois par semaine. Avant d'en arriver là, de nombreuses personnes supportent brûlures et régurgitations occasionnelles en prenant des anti-acides. La plupart de ces médicaments associent des sels de calcium, de magnésium et d'aluminium, lesquels neutralisent les acides qui refluent de l'estomac. Mais comme ils interfèrent avec tous les acides, il ne faut les prendre que sur de courtes périodes, et jamais plus de 15 jours sans l'avis d'un médecin. Dans tous les cas, un reflux gastro-oesophagien est une affection qui doit être sérieusement soignée. En effet, sans traitement adapté, il peut induire une inflammation douloureuse de l'oesophage ou des lésions (oesophagite), augmentant le risque de cancer de l'oesophage. Autrement dit, si les brûlures d'estomac sont fréquentes, il faut consulter son médecin, lequel procédera à un examen clinique afin de détecter la présence éventuelle d'une oesophagite, hernie hiatale, sténose de l'oesophage (rétrécissement) ou de cellules cancéreuses. Le médecin pourra conseiller un antihistaminique H2 ou prescrire un inhibiteur de la pompe à protons. Cette classe de médicaments est très efficace et peut être associée à un anti-acide. Il existe d'autres médicaments pouvant renforcer le tonus du sphincter déficient ou accélérer la vidange gastrique.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 23 Juin 2008 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 18 Décembre 2015 : 18h09