Reflux gastrique ? Dîner trop tardif !

Le conseil classique donné aux personnes souffrant de remontées acides s'avère extrêmement judicieux, à savoir : respecter un délai de 3 heures entre le dîner et le coucher. En deçà de cet intervalle, le risque de reflux peut être multiplié jusqu'à 7…
PUB

Qu'est-ce que le reflux gastro-oesophagien ?

Le reflux gastro-oesophagien, ou RGO, correspond à une remontée du contenu acide de l'estomac dans l'oesophage. De telles régurgitations peuvent entraîner une oesophagite, c'est-à-dire une inflammation de l'oesophage. Le reflux survient après les repas, provoquant des sensations de brûlures au creux de l'estomac et irradiant derrière le sternum. La douleur est déclenchée par la flexion du corps vers l'avant tandis qu'elle disparaît dès le redressement. Le RGO est dû à une incontinence du sphincter inférieur de l'oesophage. Il s'agit le plus souvent d'une hernie hiatale, c'est-à-dire qu'une partie de l'estomac passe dans le thorax à travers le diaphragme. C'est ainsi que dans les cas les plus sévères et en cas de résistance aux traitements médicamenteux, on peut recourir à la chirurgie, dont le but est de restaurer des conditions anatomiques anti-reflux. Le geste chirurgical est aujourd'hui souvent effectué sous coelioscopie. Sinon, le traitement de première intention vise principalement à soulager la douleur. L'acidité gastrique est combattue au moyen de médicaments antiacides. On recommande également d'éviter les repas copieux, le café et les boissons effervescentes. La réduction pondérale, l'arrêt du tabac et de l'alcool sont aussi utiles. En cas de RGO nocturne, il est conseillé de surélever la tête du lit.

PUB
PUB

Comment le traiter ?

Le traitement choisi en priorité vise principalement à soulager la douleur. L'acidité gastrique est combattue au moyen de médicaments antiacides. On recommande également d'éviter les repas copieux, le café et les boissons effervescentes. La réduction pondérale, l'arrêt du tabac et de l'alcool sont aussi utiles. En cas de RGO nocturne, il est conseillé de surélever la tête du lit.Dans les cas les plus sévères et en cas de résistance aux traitements médicamenteux, on peut recourir à la chirurgie, dont le but est de restaurer des conditions anatomiques anti-reflux. Le geste chirurgical est aujourd'hui souvent effectué sous coelioscopie.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 09 Janvier 2006 : 01h00
Source : Fujiwara Y., Am. J. Gastroenterol., 100: 2633-36, 2005.