Une bonne hygiène du sommeil : ça s'apprend !

© Adobe Stock

La Journée internationale du sommeil aura lieu le 21 mars 2003. L'objectif est d'attirer l'attention sur les troubles du sommeil, notamment sur l'insomnie et la somnolence, insuffisamment pris en charge et sur leurs conséquences néfastes.

PUB

Des troubles sous-estimés et sous-traités dont les conséquences sont gravissimes

Entre 20 et 30% des adultes souffrent d'insomnie. Les conséquences sont parfois graves, avec deux fois plus de maladies cardiovasculaires ischémiques, de risque de dépression et d'anxiété, de recours aux drogues et à l'alcool, d'absentéisme et d'hospitalisation. La somnolence n'est pas non plus sans répercussion, en étant notamment impliquée dans plus de la moitié des accidents de la route et du travail. Ainsi, les insomniaques ont deux à trois plus d'accident de voiture que la population générale, tandis que les personnes souffrant d'apnées du sommeil multiplient ce risque par six.Or l'insomnie reste sous-diagnostiquée et sous-traitée. Seuls un tiers des insomniaques consultent leur médecin et le grand public méconnaît ce phénomène physiologique qu'est le sommeil. A titre d'exemple, on croit à tord que la musique à tue-tête évite de somnoler au volant…

PUB
PUB

La prise en charge existe !

La prise en charge de l'insomnie passe par le respect d'une bonne hygiène du sommeil. Elle comprend des horaires réguliers pour aller dormir, la suppression le soir des boissons caféinées (café, coca), la prise de repas légers et pas trop près de l'heure du coucher, la réduction du stress, etc. Le recours à un hypnotique peut être nécessaire à condition qu'il soit utilisé sur une courte période. En règle générale les hypnotiques sont efficaces, avec ensuite une prise décroissante du nombre de comprimés. Une insomnie diagnostiquée et traitée précocement peut se soigner assez facilement.

Publié le 19 Mars 2003
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : http://www.
Voir + de sources
sommeilsante.asso.fr/actualites.html