Bisphénol A : toxique ou pas, là est la question

Après une nouvelle évaluation de quelque 800 études, l’Agence européenne pour la sécurité des aliments (Aesa) persiste : « le bisphénol A ne présente aucun danger pour la santé ». Pourtant, ce composé chimique largement utilisé dans la fabrication des plastiques alimentaires a été interdit en France dans les biberons, et au Danemark, plus largement dans tous les produits destinés à l'alimentation des enfants de 0 à 3 ans.
© Fotolia

Cette décision repose sur des études chez l’animal, suggérant que le bisphénol A augmente les risques de puberté précoce, d'anomalies de la reproduction et de cancer de la prostate et du sein. Ce produit serait plus particulièrement toxique vis-à-vis des sujets les plus fragiles que sont les nourrissons. Ces derniers pourraient être contaminés par le lait maternel ou maternisé, le bisphénol A des biberons étant susceptibles de migrer dans le lait lorsqu’ils sont chauffés.

La France s’est prononcée en vertu du principe de précaution. Reste à l’Europe de faire un choix en décidant d’interdire ou non le bisphénol. Dans le cas du retrait du bisphénol A des biberons, restera la problématique de la présence du bisphénol A dans une grande diversité de plastiques alimentaires : bouteilles plastiques, emballages alimentaires (boîtes, barquettes, intérieur des boîtes de conserve…), bombonnes d'eau rechargeable, amalgames dentaires…

En pratique : utilisez des biberons en verre, buvez de l’eau du robinet (dans les régions ayant un faible taux de nitrates) et évitez vaisselles et ustensiles de cuisine en plastique.

Probiotiques : Les meilleurs PROBIOTIQUES du marché !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : AFP, 1er octobre 2010.