Australie : un homme a sauvé 2.4 millions de bébés en donnant son sang

Publié le 14 Mai 2018 par Audrey Vaugrente, journaliste santé
James Harrison, 81 ans, est décrit comme un héros partant en retraite. Il faut dire qu'avec plus de 1 000 dons de sang, il a sauvé la vie de millions de bébés en Australie.
PUB
© Istock

James Harrison a été surnommé l'homme au bras d'or. Il n'a pourtant rien d'un super-héros. Mais à 81 ans, cet Australien peut se targuer d'avoir sauvé la vie de 2.4 millions de bébés. Cela grâce à un geste simple. Depuis ses 18 ans, il donne son sang.

Chaque don peut sauver des vies, en permettant de transfuser des personnes souffrant d'hémorragies ou de maladies sanguines chroniques. Mais le liquide vital de James Harrison abrite une rare particularité : il contient des anticorps capable de combattre une maladie qui touche les femmes enceintes.

Hospitalisé à 14 ans

Baptisée "maladie hémolytique du nouveau-né", elle se caractérise par une attaque du fœtus provenant du système immunitaire de la mètre. Il est possible de s'en protéger grâce à une transfusion de globules rouges possédant les armes pour se défendre contre cette pathologie.

PUB

C'est le cas du sang de James Harrison, et c'est à partir de son plasma que les premiers traitements ont été élaborés. Un soutien qui a sauvé de nombreuses vies. "Plus de 17 % des femmes en Australie sont à risque, James a donc aidé à sauver de nombreuses vies", souligne Jemma Falkenmire, de la Croix-Rouge Australienne, interrogée par CNN.

PUB

Cet activisme, James Harrison le doit à son adolescence. Enfant à la santé fragile, il est hospitalisé à seulement 14 ans. Lorsqu'il se réveille, un poumon lui a été retiré. Il n'a survécu que grâce à de multiples transfusions.

1 173 dons effectués

Pour le jeune Australien, c'est le déclic. Il décide de donner son sang aussi longtemps et souvent qu'il le pourra. Il commence donc ses visites aux établissements de prélèvement dès ses 18 ans. C'est à cette occasion que la particularité de son sang est mise en lumière.

A présent, l'heure de la retraite sonne pour James Harrison. Les médecins de la Croix-Rouge jugent que le prélèvement n'est désormais plus sûr pour cet homme. Après 1 173 dons effectués, soit un tous les 19 jours, l'Australien a établi un record difficile à battre. Et gagné l'admiration de ses pairs.

Outre une entrée dans le Livre Guinness des records, James Harrison s'est vu décerner une haute récompense par la reine Elisabeth II : l'ordre d'Australie, qui distingue les personnalités ayant marqué le pays par leur service.

PUB

A lire aussi

Don du sang : l’Etablissement Français du Sang doit combler ses réserves qui s’amenuisent

Don du sang : passage à l'acte régulier

Don de sang de cordon : à quoi ça sert ?

Don de sang : mode d'emploi !

Don de sang : passez à l’acte !

Plus d'articles