Audition : la vôtre aussi peut être améliorée

Publié le 18 Octobre 2005 à 2h00 par Rédaction E-sante.fr
Plus de 4 millions de Français, dont 2 millions ont moins de 55 ans, présentent des troubles auditifs. Or la surdité ou une mauvaise audition reste un sujet tabou dans notre pays, voire une fatalité. Ainsi, très peu font contrôler leur audition et très peu sont appareillés. Aujourd'hui, les solutions étant efficaces et performantes, il est grand temps de modifier les comportements. Quelles sont les causes de perte auditive ?

Résignation, manque d'informations, frein psychologique, les Français sont très peu nombreux à se préoccuper de leur audition. Alors que dans d'autres pays ce sujet n'est pas tabou, comme aux Etats-Unis ou au Danemark, il est toujours considéré en France comme une infirmité à cacher, voire comme un signe de grande vieillesse.

Première cause de perte auditive : le vieillissement

La baisse de l'audition due à l'âge est désignée par presbyacousie. Elle est aussi fréquente que la presbytie qui affecte la vue, mais se manifeste plus tardivement, une dizaine d'années plus tard, aux environs de 55- 60 ans. Ce phénomène, qui correspond à un vieillissement normal des cellules ciliées, ne doit pas être considéré comme une fatalité. Des solutions très performantes existent. Il faut en profiter afin de conserver une excellente qualité de vie sociale.

Attention au bruit !

Plus de 10% des jeunes de moins de 18 ans souffrent d'une perte auditive plus ou moins importante, le plus souvent due à l'écoute de musique très forte et aux excès de décibels : baladeurs, discothèques, concerts... Les nuisances sonores urbaines des grandes villes exposent également nombre de personnes à des niveaux de bruits trop élevés : avions, transports, automobiles

Source : Dossier de presse GN ReSound, septembre 2005.