Après la grossesse : 5 méthodes pour perdre ses rondeurs

Publié par Dorothée Blancheton le Vendredi 28 Octobre 2011 : 10h42
Mis à jour le Lundi 21 Novembre 2011 : 12h00

Après la grossesse, la chasse aux kilos est une préoccupation pour de nombreuses femmes. Or, la perte de poids peut être contrariée s'il existe des blocages psychologiques. Florence Pujol, diététicienne et nutritionniste, Catherine Bethenod, hypnothérapeute, et Virgile-Stanislas Martin, thérapeute et préparateur mental, apportent leurs techniques pour y faire face.

© Istock
PUB

Le tableur minute pour lutter contre la fatigue

Le problème

Commencer un régime lorsque l'on est fatiguée risque d'accentuer l'irritabilité que l'on calme souvent… en mangeant ! De même, il faut éviter de s'alimenter en vue de résister au sommeil car le corps déjà fatigué doit alors puiser dans son énergie pour digérer. Par ailleurs, la mère profite souvent du sommeil de son bébé pour ranger alors qu'elle devrait dormir. Une mère qui ne dort pas quand elle en a besoin manque forcément une phase de régulation nutritionnelle, ce qui nuit à la perte de poids.

La stratégie

La mère doit baisser ses exigences et s'interroger sur ce qui est le plus important pour son bébé : que la maison soit rangée ou que sa mère soit en forme ? Pour lâcher prise, elle peut établir un tableau "minute". Dans une colonne, la mère note ses exigences par ordre d'importance (soins au bébé, travail, vaisselle…). Dans la deuxième, elle inscrit le temps dont elle dispose pour faire ces tâches. Dans la troisième, elle écrit à qui elle peut déléguer quoi. En sachant qu'elle peut aussi faire ses courses sur Internet, stocker ses provisions, prendre parfois une nounou la nuit, faire appel à une aide-ménagère de la CAF… En dessous du tableau, elle écrit en gros : "Je me repose dès que je le peux".

Le résultat

La mère priorise ses exigences, s'aperçoit qu'elle ne peut tout gérer seule et apprend à déléguer pour se reposer. Elle est mieux avec elle-même et donc avec son enfant. Moins fatigué, son corps donnera plus de signaux de satiété et elle perdra ses kilos plus facilement.

PUB
PUB

Le carnet confident : pour faire le deuil de la grossesse

Le problème

Se défaire de sa grossesse n'est pas toujours aisé. La mère peut éprouver une sensation de vide qu'elle comblera en mangeant. Enceinte, elle était également plus chouchoutée par son entourage… et ces égards peuvent lui manquer. Conserver ces kilos peut aussi, inconsciemment, lui donner un aspect maternel rassurant. Bref, autant de raisons qui peuvent entraver la perte de poids.

La stratégie

Pour retrouver un équilibre, ou l'idée d'un certain équilibre tout en comprenant d'où vient notre difficulté à perdre du poids, on peut utiliser la méthode du "carnet confident". Le soir, la mère prend un petit carnet dans lequel elle écrit ses frustrations : "on ne me regarde plus", "mon mari veut me toucher mais je n'en ai pas envie"… Ainsi, elle se libère de ses pensées qui remontent de l'inconscient vers le conscient. Ce carnet sert d'exutoire, il ne juge pas. Il doit rester secret pour que la mère n'ait pas peur de s'y livrer. Dans un deuxième temps, relire ces problèmes peut aider à envisager des solutions adaptées à chaque situation.

Le résultat

En écrivant ses états d'âme, la mère se défoule, prend conscience de ses craintes et peut ainsi apprendre à se libérer de ses freins, pas à pas.

Publié par Dorothée Blancheton le Vendredi 28 Octobre 2011 : 10h42
Mis à jour le Lundi 21 Novembre 2011 : 12h00
Source : PsychoEnfants
PUB
PUB
A lire aussi
5 clés pour avoir un bébé zenPublié le 13/12/2011 - 14h13

La grossesse est ponctuée de doutes, de craintes, mais aussi de surprises et de joies. Une vague d'émotions perçue par la mère mais aussi par le fœtus. Voici cinq clés pour cultiver une vie équilibrée, propice à la sérénité du futur bébé.

Surpoids : une approche radicalement différentePublié le 01/03/2010 - 00h00

Le Dr Jean-Philippe Zermati est un Francais persuadé que médecins, médias et pouvoirs publics prennent l'obésité et la lutte contre le surpoids par le mauvais bout. Pour lui, tenter de contrôler notre alimentation en utilisant notre intellect, ce n'est pas une bonne solution...

Plus d'articles