Les appareils auditifs ont fait d’énormes progrès : vous n'allez pas en croire vos oreilles !

Du cornet acoustique à l’appareil auditif fait de puces électroniques et bourré d’informatique, les temps ont changé pour les personnes malentendantes.D’énormes progrès ont été réalisés sur les prothèses auditives, et ces progrès sont encore trop peu connus...Jean-David Ammanou, audioprothésiste nous explique ces changements.
© getty
Sommaire

Des appareils auditifs primitifs aux appareils du 21ème siècle…

Jusqu’à il y a une quinzaine d’années, il existait seulement des appareils analogiques, qui recevaient et amplifiaient le son.

On pouvait donc seulement régler un peu les graves ou les aigus. Du coup, certains sons étaient trop amplifiés. On les réglait de manière mécanique, avec un tournevis.

Les appareils ne faisaient pas la distinction entre les bruits forts et faibles, pas la différence entre la parole et les autres sons.

Les nouveaux appareils auditifs, de vrais ordinateurs

Les appareils numériques sont devenus de vrais ordinateurs analysant les sons.

Cette analyse leur permet de différencier les sons : ils distinguent ainsi le bruit de fond de la parole ou la musique. Ils distinguent aussi les sons venant de l’avant ou de l’arrière, ils distinguent encore les graves ou les aigus, les sons forts ou faibles.

Du coup, grâce à cette reconnaissance très fine, les prothèses auditives peuvent amplifier les sons utiles et atténuer les sons inutiles ou gênants.

Probiotiques : Les meilleurs PROBIOTIQUES du marché !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Un grand merci à Jean-David Ammanou (audioprothésiste à Conversons, Paris 11ème) pour des informations précieuses professionnelles.