Angiome : pourquoi et comment traiter ?

On estime qu’un enfant sur dix naît avec un angiome, tache rouge plus ou moins bombée et plus ou moins grande.

Dans la majorité des cas, l’angiome finit par disparaître spontanément, mais certaines taches peuvent aussi se développer à l’âge adulte.

De quoi parle-t-on exactement et quelles sont les solutions ?      

Publicité

Angiome : de quoi parle-t-on ?

Un angiome résulte d’une malformation d’un vaisseau sanguin ou lymphatique.

Il existe toutes sortes d’angiomes se manifestant par des taches sur la peau, de couleur, taille et forme différentes, sur le visage, le tronc, les bras, les jambes…

Certains angiomes peuvent aussi siéger à l’intérieur des organes, pouvant parfois entraîner des complications.

Enfin, la plupart des angiomes apparaissent dès la naissance, mais d’autres s’acquièrent plus tard.

Publicité
Publicité

Quelques exemples d’angiome

  • Hémangiome

    L’hémangiome se développe juste après la naissance sous la forme d’un nodule rouge ou pourpre, sur la peau (fraise) ou à l’intérieur des organes comme le foie. L’angiome superficiel est bénin et régresse spontanément en plusieurs années, mais l’angiome profond peut entraîner des complications potentiellement graves.

  • Angiome plan

    Également appelé « tache lie de vin », l’angiome plan prend l’aspect d’une tache cutanée plane, rosée, rouge ou pourpre de taille très variable et parfois importante, pouvant entraîner un préjudice esthétique. Il est présent dès la naissance.

  • Angiome stellaire

    Il s’agit de petites taches de couleur rouge rubis formées d’un vaisseau central dilaté et entouré de capillaires plus fins comme les pattes d’une araignée. Les angiomes stellaires ne sont pas présents à la naissance, ils apparaissent bien plus tard et sont favorisés par certains facteurs : peau claire, exposition au soleil, cirrhose, grossesse, prise d’une contraception orale. Ils sont totalement bénins et n’ont donc qu’une importance esthétique.

Et aussi : lymphangiome, botriomycome, angiome artérioveineux, caverneux, etc.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 19 Mai 2014 : 11h01
Mis à jour le Jeudi 10 Mars 2016 : 14h36
Source : Manuel Merck, Éditions Larousse. http://dermato-info.fr/.
La rédaction vous recommande sur Amazon :