Fractures du tibia et du péroné

© getty

Le tibia et le péroné sont deux os de la jambe.

Le premier est imposant (c’est l’os le plus grand, il doit supporter le poids du corps), l’autre est plutôt fin, mais ces deux os sont intimement liés. Ils sont réunis par une membrane interosseuse et s’articulent ensemble par des ligaments, en haut avec le genou et en bas avec la cheville.

Dans la majorité des cas, lorsqu’il y a fracture, elle est double : fracture tibia-péroné.

Publicité

La fracture tibia-péroné est fréquente chez les sportifs

Cette double fracture tibia-péroné est fréquente chez les sportifs lors d’une torsion, comme cela peut se produire en ski par exemple. Sinon, cette fracture peut résulter d’un choc direct comme lors d’un accident de voiture ou de parachutisme par exemple.

Publicité
Publicité

Le traitement dépend du type de fracture, de l’âge du patient et des complications.

Fracture tibia-péroné : le traitement orthopédique

En cas de fracture simple, c’est-à-dire en l’absence de déplacement osseux, la jambe est plâtrée afin de l’immobiliser le temps que les os maintenus bout à bout se consolident. C’est un simple traitement orthopédique.

La durée totale du port du plâtre est de trois mois en moyenne, mais la guérison peut être longue.

 
Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 27 Mars 2014 : 11h51
Mis à jour le Vendredi 28 Mars 2014 : 09h53
Source : Sofcot, http://www.sofcot.fr.