Analyse de sang : la norme du taux de CRP

© Istock
La CRP (acronyme anglais de PCR pour protéine C réactive) est une protéine qui est présente dans le sang en cas d’inflammation. Mais quand considère-t-on que le taux de CRP est normal ? Que peut-on déduire d’une CRP élevée et d'une fatigue associée ?
Publicité

CRP élevée : les causes

Synthétisée par le foie, la protéine C réactive est présente en cas d’inflammation aiguë. En effet, cette protéine joue un rôle essentiel dans la réponse immunitaire, notamment en activant les globules blancs et en favorisant la phagocytose (élimination des agents pathogènes). Ainsi, si une inflammation touche l’organisme, le taux de CRP va très rapidement augmenter dans le sang (son taux peut être multiplié par 1 000 en quelques heures). Inversement, dès l’inflammation résolue, son taux chute. Elle constitue donc un excellent marqueur biologique des réactions inflammatoires. La prise de sang destinée à doser la CRP doit être réalisée à jeun.

Publicité
Publicité

CRP : norme

La CRP doit, en temps normal, être à un taux relativement bas, inférieur à 6 mg/l. Toute élévation au-delà de ce taux peut faire penser à diverses pathologies inflammatoires, en particulier quand elle est associée à une fatigue inhabituelle :

- septicémie ;

- infarctus ;

- cancer du type lymphome ou sarcome, ou encore cancer du poumon ;

- maladies auto-immunes, etc.

Néanmoins, ce taux est également élevé dans des infections plus banales et sans gravité telles que de la fièvre. À lui seul, le dosage de la CRP ne permet pas de poser un diagnostic, mais simplement de l’orienter en indiquant la présence ou l’absence d’une inflammation. Ce dosage est également intéressant pour suivre l’évolution de la pathologie et pour évaluer l’efficacité d’un traitement.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Mardi 04 Septembre 2018 : 13h00
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :