Allergie à la poussière : 3 symptômes respiratoires à connaître

© Istock
Les allergies sont nombreuses et variées. Éternuements, gorge qui gratte, picotement dans la gorge... et si vous étiez allergique à la poussière ?
Publicité

Qu'est-ce qu'une allergie à la poussière ?

L'allergie à la poussière est plus exactement appelée allergie aux acariens, qui sont les principaux allergènes de la poussière. Les acariens sont de toutes petites araignées, invisibles à l’œil nu, que l'on trouve par milliers dans nos maisons (literie, tapis, rideaux...). Face à ces petites bêtes, certaines personnes présentent une réaction allergique qui se manifeste principalement par des symptômes respiratoires : toux d'irritation, obstruction nasale et éternuements. On retrouve également des yeux rouges, enflés et qui démangent ainsi que des plaques d'eczéma. La complication la plus grave de l'allergie à la poussière reste la crise d'asthme.

Publicité
Publicité

Que faire face à une allergie à la poussière ?

Outre les solutions médicamenteuses à base notamment d'antihistaminiques, des règles d'hygiène doivent être mises en place pour éliminer la poussière de la maison. Pour cela, il faut :

- ne pas surchauffer les pièces car les acariens vont proliférer,

- aérer régulièrement,

- laver sa literie à 60°C régulièrement et utiliser du linge de lit antiacarien,

- passer l'aspirateur tous les jours,

- essuyer les meubles avec un chiffon humide pour éviter de faire voler la poussière.

Si, malgré tout, vous êtes gêné par cette allergie, prenez rendez-vous avec un allergologue afin de faire le point avec lui. Plusieurs solutions médicamenteuses peuvent améliorer votre quotidien.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Mercredi 09 Mai 2018 : 12h01
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :