Acné chez l'adulte : 41% des femmes

Classiquement, l'acné est une maladie de la peau très fréquente qui débute aux environs de la puberté et se termine le plus souvent vers 18-20 ans. Il existe toutefois une grande proportion de femmes adultes qui présentent de l'acné non signalé à l'adolescence. C'est ce que révèle la première grande étude française sur le thème de l'acné chez la femme adulte.
Publicité

Acné de la femme adulte

Pour réaliser cette enquête, un auto-questionnaire a été adressé à 3.000 femmes représentatives de la population française, âgées de 25 à 40 ans. Près de 41% d'entre elles présentaient de l'acné. Les lésions étaient le plus souvent inflammatoires avec une localisation plus fréquente sur le bas du visage, dite « en collier de barbe », et sur le menton. Dans 78% des cas, les lésions d'acné étaient intensifiées en périodes prémenstruelles (juste avant l'apparition des règles) et dans 50% des cas lors de stress. On constate également de nombreuses lésions consécutives à ce qu'on appelle des manipulations traumatiques (perçage des boutons, grattage) : cicatrices, tâches pigmentées. Contrairement à l'adolescence, la peau est souvent décrite comme peu séborrhéique et sensible. Plus de 40% de ces femmes acnéiques n'avaient pas d'antécédent d'acné dans l'adolescence. Cette constatation suggère qu'il n'y aurait pas systématiquement de lien entre l'acné de l'adulte et l'acné de l'adolescent. Autre fait intéressant, si les répercussions sur la qualité de vie de cette dermatose dépendent de la sévérité des lésions, il semblerait que l'acné est mieux vécue chez les adultes que chez les adolescents.

Publicité
Publicité

Quels sont les traitements spécifiques de l'acné de l'adulte ?

Il peut s'agir d'une pilule contraceptive mal tolérée. On peut alors choisir une autre contraception orale. Avec son médecin on décide d'essayer un stérilet pour ne plus subir d'influence hormonale.Il peut s'agir d'une autre cause médicamenteuse et donc il faut aussi vérifier cette hypothèse.Ensuite, le traitement repose sur des anti-inflammatoires locaux (peroxyde de benzoyle, antibiotiques). En deuxième intention, on recourt à des cyclines. En cas d'acné sévère, il existe d'autres solutions médicamenteuses, dont le Roacutane® (qui ne peut être prescrit que sous couvert d'une contraception pour éviter tout risque de malformation foetale).Globalement, il faut savoir que la prise en charge des lésions n'est pas simple et que le temps est souvent long avant qu'elles ne disparaissent. Toutefois, il est très rare qu'on n'en arrive pas à bout.

 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 20 Mars 2006 : 01h00
Source : Poli F. et coll., JEADV, 15 : 541-545, 2001.