5 signes qui trahissent son infidélité, selon les scientifiques

Pour découvrir l’infidélité de votre partenaire, il n’est pas forcément nécessaire de fouiller dans son portable en douce ou engager un détective. Selon plusieurs études scientifiques, des signes physiques peuvent révéler sa tromperie ou de sa propension à aller voir ailleurs !
5 signes qui trahissent son infidelite, selon les scientifiques

À en croire la série de Netflix "Emily In Paris", l’histoire d’une Américaine venant vivre dans notre capitale, tous les Parisiens sont infidèles, et les épouses n’ont jamais de soucis avec cela. Voilà une vision très caricaturée (et américaine) des mœurs de l’Hexagone. Toutefois, il faut le reconnaître : de nombreux Français vont voir ailleurs au cours de leur vie amoureuse.

Les Français ne sont pas les champions de l’infidélité

Les Français ainsi que les Françaises ne sont pas les champions de l’adultère en Europe, selon une Étude Ifop pour Gleeden.com réalisée en 2019. 

Chez la gent masculine le titre des plus infidèles revient aux Italiens (55%). Ils sont ensuite suivis par les Espagnols (50%) et les Allemands (46%). Les Français ne sont ainsi que quatrième du classement.

L’infidélité féminine a fortement augmenté ces dernières années. Plus de 3 Européennes sur 10 (36%) ont reconnu avoir trompé leur partenaire. Elles n’étaient que 32% en 2014 et 10% en 1970% ! Les Françaises occupent la deuxième marche du podium européen (37%), derrières les Allemandes (43%).

La moitié des femmes interrogées ayant trompé leur conjoint, explique que l’attirance physique ou sexuelle pour leur amant, a été à l’origine de l’incartade. L’infidélité féminine n’est ainsi pas uniquement motivée par des problèmes au sein de couple.

Adultère : elle a des conséquences sur l'estime de soi

Si toutes les infidélités découvertes n'aboutissent pas forcément par une séparation. Elle met le couple à rude épreuve, et surtout la personne trompée. L’adultère impacte souvent l’estime de soi des victimes, provoquant des remises en question, dépression…

Il est important de savoir qu’il n’y a pas de "bonnes réactions" après la découverte de l’existence d’un amant ou d’une maîtresse (si ce n'est éviter la violence). Mais, il est préférable de ne pas fermer les yeux et aborder la question avec son partenaire dans le calme. Cela permettra de reconstruire une relation saine, que cela soit comme conjoint ou ex…

En effet, on trompe rarement sans raison. Bien que plusieurs études scientifiques assurent que de nombreux indices permettent de repérer les méfaits des infidèles comme le révèle notre diaporama.

Attention, s'il a la voix grave

1/5
5 signes qui trahissent son infidélité, selon les scientifiques

Selon une étude menée par l’université Southwest de Chine, les hommes ayant une voix grave sont plus susceptibles de tromper leur partenaire. Pour les chercheurs, la cause de ces envies “d’ailleurs” proviendrait de leur taux de testostérone plus élevé.

L'infidélité se voit sur son visage

2/5
5 signes qui trahissent son infidélité, selon les scientifiques

Selon une étude de l’University of Western Australia publiée dans la revue Royal Society Open Science, les femmes arrivent à déceler l’infidélité d’un homme plus facilement en regardant son visage. Leurs travaux ont permis de dresser le portrait physique des maris volage : lèvres fines, mâchoire carrée, arcade sourcilière plus marquée et cils longs.

Adultère : les gênes en cause ?

3/5
5 signes qui trahissent son infidélité, selon les scientifiques

Selon les travaux d’une équipe de l’université du Queensland (Australie), 63% des hommes et 40% des femmes seraient infidèles à cause de leur ADN. Le gène mis en cause s’appelle l'AVPRIA. Impliquée dans la production de l'hormone arginine-vasopressine, il est connu également pour jouer un rôle dans les comportements sociaux. 

Infidélité féminine : la taille des doigts la révèle

4/5
5 signes qui trahissent son infidélité, selon les scientifiques

La longueur des doigts de la main gauche trahirait pour sa part les femmes volages, selon une étude de l’Université d’Oxford (Royaume-Uni), présentés dans la revue Royal Society le 5 décembre 2018.

Les chercheurs ont découvert que les femmes ayant un index plus long que l’annulaire, avaient tendance à être plus vite insatisfaites de leur vie de couple. Cela les conduirait à avoir "un accouplement opportuniste" ou"impulsif" avec des amants. Un taux de testostérone élevé serait la clé de cette différence physique et du comportement

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Vocal characteristics predict infidelity intention and relationship commitment in men but not in women, Personality and Individual Differences Volume 168, 1 January 2021, 110389
Observatoire européen de l'infidélité, Étude Ifop pour Gleeden.com réalisée en 2019.