4 causes d’AVC chez la femme
Sommaire

Contraception hormonale et traitements de la ménopause

Les médicaments hormonaux participent également au risque d’AVC chez les femmes. La contraception orale ou pilule contraceptive et les traitements hormonaux substitutifs de la ménopause sont ainsi pointés du doigt. Et pour cause : ces médicaments à base d’hormones augmentent le risque de formation de caillot sanguin, ou thrombose, qui peut lui-même être à l’origine d’un AVC ischémique.

Le tabagisme

Le tabagisme constitue un facteur de risque d’AVC. Et si le tabagisme masculin diminue, le tabagisme féminin, lui, augmente depuis les années 1970, ce qui rend les femmes plus vulnérables aux effets du tabac sur leur santé cardiovasculaire. 

Pire, lorsqu’il est associé à une hypertension ou à la prise d’un médicament hormonal, le rôle du tabagisme dans la survenue d’un AVC peut être augmenté.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : L’accident vasculaire cérébral, une (autre) inégalité homme-femme ? Communique de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), 6 septembre 2017 
Accident vasculaire cérébral (AVC), Dossier d’information de l’Inserm, mis à jour le 10 janvier 2013 
Comprendre l'accident vasculaire cérébral (AVC), Ameli.fr, 13 novembre 2018 
La prévention des AVC, Ministère des Solidarités et de la Santé, mise à jour le 30 novembre 2017 
L’AVC chez les femmes, Fondation des maladies du cœur et de l’AVC 
Contraception, grossesse, ménopause : des situations à risque d’hypertension très spécifiques chez les femmes, Fédération Française de Cardiologie, 9 mai 2017