30 minutes par jour de step, body attack ou Zumba éloignent le cancer du sein

© getty

Pour sa forme, sa silhouette, contre les kilos superflus, pour son cœur, sa respiration, etc., 30 minutes d’activité physique intense quotidienne sous la forme d’une séance d’aérobic, de step, body attack ou Zumba, c’est l’idéal.

Comme si tous ces arguments n’étaient pas suffisants pour convaincre les femmes, ces séances sont aussi bénéfiques pour diminuer le risque de cancer du sein.

PUB

Le risque de cancer du sein diminue de 20%

Selon une équipe de chercheurs britanniques, 30 minutes de sport intense chaque jour éloignent de 20% le risque de développer un cancer du sein. Ce résultat repose sur le suivi de 125.000 femmes ménopausées dont les habitudes de vie ont été passées au crible (alimentation, activité physique, tabagisme, alcool, exposition à la pollution, etc.), tout comme les facteurs de risque (état de santé, antécédents familiaux…).

C’est bien le sport intensif qui joue ici un rôle. En effet, le jogging ou le vélo n’ont pas été associés à une réduction du risque de cancer du sein dans cette étude.

PUB
PUB

Chez les obèses, le risque diminue de 55%

Cette étude confirme un risque accru de cancer du sein chez les femmes atteintes d’obésité. Mais bonne nouvelle, l’activité physique intensive réduit chez elles de 55% le risque de cancer du sein.

Que retenir en pratique ?

Une pratique sportive intense et très régulière est vivement recommandée à toutes les femmes.

Il n’est jamais trop tard ! Même à la ménopause, cette pratique est toujours vivement conseillée. À cette période de la vie, l’activité physique exerce les mêmes bienfaits : santé cardiovasculaire, respiratoire, articulaire, osseuse, maintien du poids, etc., et éloignement du risque de cancer.

Que faire si on ne peut pas atteindre ces 30 minutes d’aérobic par jour ? De nombreuses autres études ont aussi démontré les bénéfices de l’activité physique vis-à-vis du cancer du sein avec des séances moins intenses et moins fréquentes. Le plus important est de bouger aussi souvent que possible selon ses possibilités.

À noter enfin que l’activité physique est également reconnue pour exercer des effets bénéfiques au cours d’un traitement contre le cancer du sein et encore après pour prévenir les récidives…

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 05 Novembre 2014 : 11h36
Mis à jour le Mercredi 05 Novembre 2014 : 19h02
Source : National Cancer Research Institute, conférence du 3 novembre 2014, Liverpool, Royaume-Uni.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés