Vaccin antipneumococcique : recommandé aux asthmatiques

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 07 Juin 2005 : 02h00
-A +A
Malgré l'utilisation d'antibiotiques, les infections à pneumocoque (pneumonie, méningite et septicémie) peuvent être redoutables. De toute évidence, l'asthme représente un important facteur de risque. Sachant qu'il existe un vaccin, il semblerait raisonnable de vacciner les personnes asthmatiques, chez qui le risque de maladie pneumococcique est multiplié par deux.

Les infections pneumococciques recouvrent un groupe de maladies causées par la bactérie Streptococcus pneumoniae, également dénommée pneumocoque. Parmi les infections pneumococciques invasives, citons la bactériémie, la septicémie, la méningite et la pneumonie associée à une infection de la circulation sanguine. Ces infections peuvent être redoutables, fatales ou laisser des séquelles (paralysie, lésions cérébrales). Malgré l'emploi d'antibiotiques, la morbidité et la mortalité restent élevées.

En prévention, il existe un vaccin, indiqué notamment chez les sujets à risque, qui sont les personnes de plus de 65 ans, les patients atteints d'une affection bronchopulmonaire obstructive (emphysème, bronchite chronique) et les diabétiques. Selon les résultats d'une étude récente, les asthmatiques devraient faire partie de ces populations à risque.

En effet, l'asthme représente un facteur de risque important. Cette conclusion a été établie à la suite d'un travail mené sur d'une population de 635 personnes atteintes de maladie pneumococcique invasive et 6.300 sujets témoins. Après avoir identifié, respectivement dans ces deux groupes, les personnes asthmatiques et non asthmatiques, les auteurs observent une relation hautement significative entre l'asthme et le risque d'être atteint de cette maladie. Les sujets asthmatiques ont deux fois plus de risque d'être atteints de maladie pneumococcique. Et ce risque est par ailleurs corrélé à la gravité de l'asthme.

Selon cette constatation, il conviendrait d'ajouter l'asthme à la liste des indications de la vaccination.

Le vaccin Pneumo 23 des laboratoires Aventis Pasteur est indiqué à partir de 2 ans. Il est conseillé de l'administrer conjointement au vaccin contre la grippe, l'injection ayant lieu dans deux sites différents.

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 07 Juin 2005 : 02h00
Source : Talbot T. et coll., N Engl. J. Med., 352 : 2082-2090, 2005.
A lire aussi
La rhinite allergique favorise l'asthme Publié le 03/11/2005 - 00h00

Une personne asthmatique souffre souvent de rhinite allergique, laquelle constitue un facteur aggravant de l'asthme. Mais inversement, le patient atteint de rhinite allergique développe plus souvent un asthme. Ainsi, en cas de rhinite allergique, il est recommandé de bien traiter cette affection...

Grippe : asthmatiques, faites-vous vacciner ! Publié le 26/11/2007 - 00h00

Les personnes âgées de 65 ans et plus ne sont pas les seules pour lesquelles la vaccination contre la grippe est fortement recommandée. C'est le cas aussi de toutes les personnes fragilisées par une maladie chronique, dont l'asthme. Pourquoi le vaccin est-il remboursé à 100% par l'Assurance...

Plus d'articles