Campagne de vaccination contre la méningite

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 22 Octobre 2002 : 02h00
-A +A
Lundi 21 octobre a débuté officiellement la campagne de vaccination préventive contre la méningite à méningocoque C dans trois départements français, les plus touchés par cette redoutable maladie.

Cette année, un taux d'infections à méningocoque C plus élevé que dans le reste de la France a été observé dans trois départements français : les Hautes-Pyrénées, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques. Suite aux avis du Comité technique des vaccinations, prenant en compte les incidences régionales des méningites de type C, la vaccination contre cette maladie est recommandée aux personnes les plus susceptibles d'être exposées : les nourrissons, les enfants et les jeunes adultes âgés de 2 mois à 20 ans révolus. Sont également concernés les adultes âgés de 21 à 24 ans inclus scolarisés en internat, vivant en collectivité ou travaillant dans une collectivité d'enfants. Elle est également conseillée aux 2 mois-24 ans de passage dans ces trois départements s'ils sont amenés à séjourner en collectivité ; il est alors nécessaire de se faire vacciner 10 jours avant l'arrivée dans le département.

Cette campagne, conjointement organisée par les Directions départementales des affaires sanitaires et sociales (DDASS), les caisses d'Assurance maladie et les conseils généraux, débute le 21 octobre, afin de protéger les sujets concernés pendant l'hiver, période habituelle de recrudescence des méningites.

Les personnes visées ont la possibilité de se faire vacciner gratuitement de façon collective, dans les centres de protection maternelle et infantile (PMI), lors de vaccinations organisées dans les écoles ou par leur médecin traitant.

Deux vaccins sont disponibles :

  • le conjugué Méninvact, pouvant être utilisé dès l'âge de 2 mois ;
  • l'antiméningococcique A+B, à partir de 18 mois.Comme tout vaccin, ils peuvent provoquer des effets indésirables, mais ils sont très rares, surtout compte tenu des bénéfices attendus.
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 22 Octobre 2002 : 02h00
Source : www.sante.gouv.fr
A lire aussi
Méningite bactérienne : bien plus dangereuse que la méningite virale Publié le 18/08/2004 - 00h00

On ne peut parler des méningites qu'au pluriel car il en existe plusieurs et de gravité différente. Si les méningites virales sont le plus souvent bénignes, les méningites bactériennes sont des infections redoutables qui peuvent causer la mort d'un enfant en quelques heures ou laisser de...

Êtes-vous à jour dans vos vaccins ? Faites le test ! Publié le 29/10/2010 - 10h30

Le calendrier vaccinal ne concerne pas que les enfants. Même les adultes peuvent bénéficier d’un rattrapage (vaccination non effectuée pendant l’enfance) et dans tous les cas, ils doivent eux aussi veiller à faire leurs rappels en temps et en heure. Êtes-vous bien au courant ? Voici un...

Plus d'articles