Un slip remonte testicules comme moyen de contraception pour les hommes

Publié par Manon Anger, journaliste santé le Lundi 12 Mars 2018 : 16h40

"La contraception pour toutes et tous", c'était le thème de la journée d'information organisée par le planning familial de Rennes ce 10 mars 2018. Sur place, une drôle d'invention a fait sensation.

© Service de presse

Un slip chauffant comme moyen de contraception ? Les femmes n'auraient jamais misé sur ça pour remplacer leurs méthodes de contraceptions, et pourtant ! Ici, il s'agit d'un contraceptif masculin, un "remonte couille toulousain" (RCT) qui neutralise la spermatogenèse de façon provisoire.

Ce slip révolutionnaire a été inventé par un médecin dans les années 1980 à Toulouse. Il fait son grand retour sur le devant de la scène grâce au collectif finistérien "Thomas Bouloù", qui présentait cette invention lors de la journée "La contraception pour toutes et tous" organisé par le planning familial à Rennes.

Une méthode assez simple

La méthodologie de ce nouvel accessoire de mode et de santé est très simple. Il faut savoir que les testicules oscillent habituellement entre 33 et 34 °C. A cette température la spermatogénèse est active, et l'homme est donc fertile. C'est pourquoi ces gonades sont situées hors du corps.

Mais si on remonte les testicules dans le bas-ventre, comme le slip "remonte couille toulousain" le propose, alors la température monte à 37 °C et dans ce cas plus de problèmes. Il faudra tout de même trois mois pour que cette altération soit efficace.

"Dans un slip de femme très recouvrant est pratiquée une ouverture. La verge passe par cette ouverture, ainsi que la peau du scrotum qui est tirée délicatement jusqu’à ce que les testicules remontent dans les canaux inguinaux, de chaque côté de la base de la verge. Ensuite, l’homme porte par-dessus un slip ou un caleçon comme il l’aurait fait normalement", explique le site du slip "remonte couille toulousain".

PUB

A porter 15 heures par jour

Afin que ce contraceptif soit efficace il faut tout de même le porter 15 heures par jour et ne l'enlever pour ainsi dire que la nuit. Mais rassurez-vous messieurs, le site précise que de dispositif n'est ni douloureux ni inconfortable, à défaut d'être esthétique.

Afin d'être sûr de l'efficacité du contraceptif, un spermogramme est effectué régulièrement. Cet examen permet de vérifier que le nombre de spermatozoïdes est inférieur à un million par ml. Si c'est le cas, l'homme est considéré comme infertile.

Il n'y a pas de limite de temps pour utiliser ce dispositif puisqu'il ne modifie en rien le corps ni la faculté à avoir des enfants plus tard. En effet, aucun effet secondaire n'a été constaté et pour redevenir fertile, il lui suffit d'arrêter de porter ce sous-vêtement peu commun. Comme le souligne Aurélien Le Gall, membre du collectif finistérien interrogé par Le Télégramme, "lorsque l'on arrête de le porter on redevient de nouveau fertile après trois mois".

A savoir que ce dispositif contraceptif masculin n'est développé et prescrit qu'à Toulouse.

PUB
PUB
A lire aussi
Plus d'articles