Le corps n'est pas un objet sexuel

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 18 Août 2004 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 10 Novembre 2010 : 15h21

Notre corps nous sert à faire l'amour. Il est donc l'outil dont nous nous servons pour communiquer sexuellement. Mais notre corps n'est pourtant pas un objet sexuel. On ne peut pas utiliser le corps de l'autre sans prendre en considération le fait que ce corps est la surface visible d'un être humain. À l'intérieur de ce corps existent des émotions, des sentiments, des élans, des peurs, des richesses incalculables…

PUB

C'est d'ailleurs à cause de cette profondeur que l'on peut tant aimer. Si le corps n'était qu'une coquille vide, l'amour n'existerait pas. La sexualité serait une sorte de gymnastique plaisante, excitante, mais jamais une rencontre en profondeur.

C'est ainsi que tout ce qui réduit l'autre à un objet peut entraîner de graves dégâts.

Pornographie

La pornographie peut détruire des êtres humains, les acteurs comme les consommateurs, comme cette actrice qui me disait : « pour moi, c'était un lent suicide »… Ou cet homme divorcé, drogué aux images X qui témoignait en consultation « je ne dors plus de la nuit, je consomme des films pornographiques, et le plus grave, c'est que je cela m'isole, je me sens maintenant incapable de construire une relation ». Ou comme Martine qui affirme : «Pendant toutes ces années où mon mari regardait des films X, notre sexualité, c’était des viols répétés...»

PUB

Triolisme

Le triolisme peut casser une relation. En effet, il consiste souvent à penser : «pour mettre un peu de piment dans notre couple, si nous faisions l'amour à trois ?». Cette troisième personne, pour qui la prend-on ? Pour un objet inerte ? Pour une chose que l'on prend et que l'on jette pour se faire du bien sans penser à elle ? Le problème, c'est qu'elle a aussi une histoire, des rêves et des désirs qui vont venir interférer et qui n'étaient pas attendus. Et cela peut casser une relation, soit par une violence ressentie dans cette utilisation de l'autre, soit dans une découverte amoureuse profonde, car les émotions se moquent de nos projets.

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 18 Août 2004 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 10 Novembre 2010 : 15h21
PUB
PUB
A lire aussi
La pornographie néfaste pour le couple ?Publié le 25/06/2002 - 00h00

Parmi les effets néfastes de la pornographie, la violence est le premier à nous apparaître. Mais il y en a d'autres pour le couple… Des études américaines révèlent que regarder des films pornographiques rendent la vie sexuelle décevante, au risque de ne plus apprécier le sexe du tout !

Masturbation masculine : les problèmes qui peuvent se poserPublié le 30/09/2016 - 15h04

À 14 ans, la moitié des garçons a expérimenté la masturbation. A 18-19 ans, 90 % des hommes l’ont expérimentée au moins une fois. La masturbation est un geste banal sans aucun danger pour la santé physique ou mentale et universellement répandu. Cela nous paraît aujourd’hui une...

La pornographie et ses mensongesPublié le 01/07/2002 - 00h00

La pornographie n'apprend pas à faire l'amour. Au contraire, tout y est mensonge, et un homme risque plutôt de ne jamais savoir s'y prendre avec une femme s'il prend des films porno pour modèles !

Plus d'articles