Un Américain développe une infection fongique après avoir percé un bouton

Publié par Audrey Vaugrente, journaliste santé le Mardi 12 Décembre 2017 : 11h12

Un jeune homme s'est retrouvé aux urgences pour avoir tenté de percer un bouton d'acné... à l'aide d'un couteau à bois. Une infection fongique rare s'est déclarée.

© Istock

Se débarrasser de ses boutons d'acné peut comporter des risques. Cet Américain s'en souviendra longtemps. Après avoir tenté de percer un bouton, il a développé une infection fongique rare. Ce qui lui a valu une publication dans le Journal of Emergency Medicine, repérée par le site américain Live Science. Pour l'équipe de l'hôpital du Comté de Cook à Chicago (Etats-Unis), qui l'a pris en charge, c'est un cas exceptionnel.

Tous les éléments étaient réunis pour que l'histoire tourne mal. Afin de percer un disgracieux bouton situé sur sa lèvre inférieure, un jeune employé du bâtiment a utilisé son outil de travail. Un couteau à bois. La lame n'a, a priori, pas été désinfectée puisque, sept mois après son expérience, l'homme s'est présenté aux urgences.

Loin de s'être débarrassé du bouton, le patient a aggravé sa situation. Une large plaie s'étend sous toute sa lèvre inférieure. Sanglante et douloureuse, elle refuse de guérir. Après analyses, les médecins concluent à une infection fongique rare, provoquée par le Blastomyces dermatitidis.

Percer les boutons est déconseillé

Ce champignon microscopique a infecté la peau du jeune homme, sûrement par l'intermédiaire du couteau à bois. En effet, le Blastomyces dermatitidis se trouve normalement dans le sol, les feuilles mortes ou le bois en décomposition.

Le dossier est d'autant plus surprenant que le mycète contamine rarement les hommes. Sa cible privilégiée est le chien. Autre anomalie : le Blastomyces dermatitidis s'inocule surtout par les voies respiratoires, ce qui provoque des symptômes grippaux (fièvre, douleurs musculaires, toux).

La littérature scientifique ne compte que 50 cas comparables à ceux du jeune employé du bâtiment. Les victimes sont principalement des éleveurs canins qui ont été mordus ou griffés par leurs animaux. C'est dire le caractère hors du commun de cette complication.

La mésaventure devrait servir de leçon au jeune homme. Pour rappel, percer les boutons d'acné n'est pas recommandé par les dermatologues. Ce geste abîme la peau et le follicule infecté et peut aggraver l'inflammation. Par ailleurs, mieux vaut désinfecter son matériel et ses mains avant de mener ses expériences. Cela pourrait vous éviter de sérieux désagréments.

L'acné expliquée en vidéo

Publié par Audrey Vaugrente, journaliste santé le Mardi 12 Décembre 2017 : 11h12
Source : "The wrong way to pop a pimple", Live Science
"Primary Cutaneous Blastomycosis After Inoculation From A Woodworking Blade", Barry Ladizinski et al, The Journal of Emergency Medicine
Blastomycosis, fiche des Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies
A lire aussi
Acné et points noirs : j’ai des boutons, je fais quoi ?Publié le 07/04/2013 - 22h00

Parmi la panoplie de produits cosmétiques « anti-boutons », quels sont les indispensables pour les faire disparaître, les camoufler et retrouver une belle peau ?Quels soins choisir contre les points noirs et les boutons d'acné ?

Comment faire la peau aux imperfections ?Publié le 27/01/2012 - 15h13

Brillance, rougeurs, pores dilatés, boutons… Le tout bien sûr, sur un teint blêmi par l’hiver… Ce n’est vraiment pas la joie. Débarrasser sa peau de tous ces vilains défauts, c’est la purifier, la réguler, l’assainir, l’unifier, l’hydrater, à grand renfort de produits 100 %...

Gare à une aggravation de l'acné après une exposition au soleilPublié le 16/09/2011 - 09h17

C’est en partie exact, l’acné s’améliore au soleil. C’est parce que les UV assèchent les boutons par un effet anti-inflammatoire. Hélas ensuite, la situation s’inverse : après le soleil, on observe une phase d’aggravation de l’acné.Bonne nouvelle, en vacances, en week-end,...

Lyme : les dessous du prochain scandale sanitaire ?Publié le 22/06/2016 - 14h52

Une promenade estivale dans les champs ou en forêt peut avoir de lourdes conséquences, parfois dramatiques. Entre des tests diagnostiques peu fiables, des traitements difficilement applicables et une infection chronique ignorée par les autorités publiques, les victimes de la borréliose de Lyme...

Plus d'articles