La sexualité de l'adolescent

Publié par Psychonet Production le Jeudi 10 Janvier 2002 : 01h00
Mis à jour le Lundi 10 Mai 2004 : 02h00
-A +A
Pour les filles et les garçons, l'adolescence se traduit par une métamorphose corporelle, un attrait grandissant et nouveau pour le sexe, et un besoin de prendre le large vis-à-vis de ses parents. Intensément relayée et même stimulée par les médias, l'attirance pour le sexe opposé a besoin, pour se réaliser, d'une certaine phase de maturation. Celle-ci passe par les fantasmes, alimentés par la pratique de la masturbation. Cependant, ces fantasmes reposent sur des scénarios parfois idéalistes, parfois choquants pour l'adolescent lui-même, mais qui constituent des passages obligés vers l'épanouissement de sa personnalité.

Les différences filles-garçons

Filles et garçons ne réagissent pas de la même façon vis à vis de l'autre sexe, ne se posent pas les mêmes questions, et n'ont pas non plus les mêmes objectifs. Les garçons ont tendance à se focaliser sur la question “est-ce que je suis normal ?” et ont un peu peur de “ne pas assurer”. Ils ne peuvent pas, en effet , à la différence des filles, “faire semblant”. Ils ont, de plus, la responsabilité de maîtriser l'usage du préservatif... Pour eux, la première fois (et les quelques suivantes) est plutôt une expérience, un entraînement. La plupart des filles, par contre, déclarent vouloir “faire l'amour par amour”, et il est beaucoup moins facile pour elles de prendre du plaisir si elles ne sont pas amoureuses de leur partenaire. Cependant, les craintes traditionnelles - perdre sa virginité et tomber enceinte - ont beaucoup perdu de leur importance avec l'évolution des mœurs et le développement des méthodes contraceptives. Par ailleurs, les filles sont moins concernées par la crainte de “ne pas savoir faire” : leur premier partenaire a en général au moins deux ans de plus qu'elles, donc en principe... plus d'expérience !

Un besoin d'intimité grandissant ?

L'adolescence est souvent vécue comme une période angoissante où la problématique du sexe est omniprésente. Le jeune adolescent de 13 ans se risque parfois à parler de son premier vrai baiser à ses parents. Ce baiser, riche en sensations et qu'Alain Braconnier qualifie de “symbole de l'accession à la sexualité adulte”, l'adolescent l'attendait en l'ayant vu souvent dans des films ou des séries télévisées. C'est un baiser qui n'a donc plus rien de tabou, qui rend même l'adolescent plutôt fier de lui, et à cet âge où il est encore très proche de ses parents, quelques confidences sur le sujet ne sont pas étonnantes. Mais tout change lorsque l'adolescent passe au stade de la première relation sexuelle, vers 17 ans. La réalisation du scénario qu'il peaufinait depuis quelques mois ou même plusieurs années n'appartient qu'à lui, et à ce stade il se sent devenu un adulte à part entière ; il est alors inutile de chercher à suivre de trop près sa vie sexuelle et amoureuse, sous peine de devenir intrusif...

Publié par Psychonet Production le Jeudi 10 Janvier 2002 : 01h00
Mis à jour le Lundi 10 Mai 2004 : 02h00
A lire aussi
Le parent, l'adolescent et la sexualité Publié le 18/06/2003 - 00h00

Votre enfant est aujourd'hui devenu un adolescent qui vous dépasse déjà de quelques centimètres. L'été arrive. Et vous le savez (n'avez-vous pas aussi été ado ?), c'est une période propice aux rencontres. Peut-être vivra-t-il (elle) alors sa première expérience sexuelle. Mais au fait, de...

Connaissez-vous les différences hommes-femmes ? Publié le 27/07/2011 - 09h16

Hommes et femmes, seul un petit chromosome nous différencie. Pourtant, nous observons d'importantes différences dans nos manières de fonctionner psychologiquement. Les connaissez-vous vraiment ?

Être un bon mâle avant d'être un bon amant ! Publié le 16/04/2003 - 00h00

Pour être un bon amant, il faut, avant toute chose, se sentir vraiment homme. Sinon, le sentiment de doute, de manque de confiance envers sa virilité va paralyser la trajectoire érotique, de la séduction au plaisir, en passant par le désir, l'excitation et l'orgasme...

Masturbation, les différences hommes / femmes Publié le 27/11/2006 - 00h00

La masturbation n'est plus un sujet tabou, en tout cas, plus autant qu'elle ne l'a été. Et, depuis que l'on en parle, on note des différences significatives entre les hommes et les femmes à ce niveau. Quelles sont-elles et à quoi sont-elles dues ?

Plus d'articles