La pollution industrielle altère le développement sexuel des adolescents !

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 11 Juin 2001 : 02h00
-A +A
Les effets directs des polluants ont été finement analysés chez des adolescents ayant grandi dans une région riche en industries. Les résultats sont inquiétants : la pollution industrielle provoque des altérations de la fonction sexuelle, dont un défaut de maturation.

Si la mesure des polluants dans l'environnement ne permet pas d'évaluer avec fiabilité leurs conséquences chez l'homme, en revanche, rechercher dans l'organisme la présence de biomarqueurs de l'exposition reflète beaucoup mieux les effets et peut rendre compte d'un risque potentiel avant même la manifestation des symptômes.Ont participé à cette analyse 200 adolescents de 17 ans (dont 120 jeunes filles) vivant à une dizaine de kilomètres des industries chimiques du port d'Anvers, lesquelles comprennent une grande fonderie de métaux non ferreux, deux incinérateurs de déchets, un crématoire, une imprimerie et d'autres usines. Ces sujets ont été comparés à 100 autres adolescents témoins, c'est-à-dire vivant dans une région rurale éloignée des industries. Les biomarqueurs de l'exposition aux polluants ont été mesurés dans le sang et les urines. Le volume des testicules et la maturation sexuelle ont également été évalués.

La pollution retentit sur la fonction sexuelle

Le volume des testicules des adolescents vivant à proximité des industries est diminué comparé à celui des sujets ayant grandi à la campagne. Selon les auteurs, les incinérateurs et la fonderie de plomb peuvent rendre compte de ce phénomène par un relargage de xéno-estrogènes. D'autres substances rejetées par les industries, comme les composés dioxinés et les BPC (pour biphényls polychlorés), sont responsables d'un retard de maturité sexuelle (taille des seins et des organes génitaux). Le mécanisme serait le suivant : ces composés s'accumulent dans les tissus graisseux, à partir desquels ils peuvent facilement perturber les mécanismes hormonaux. Hélas, ces deux polluants sont produits par de nombreuses réactions chimiques industrielles et ceci depuis les années cinquante. Aujourd'hui, ce sont des polluants environnementaux très courants, qui de plus, se retrouvent dans la viande, le poisson et les laitages !

Les concentrations de plomb et de cadmium dans le sang sont également plus élevées dans les régions industrielles et une relation entre des troubles rénaux et les taux sanguins de plomb a été observée.

En conclusion, les normes de protection environnementale sont insuffisantes pour éviter les effets des polluants, lesquels sont fortement susceptibles de causer des troubles à l'âge adulte !

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 11 Juin 2001 : 02h00
A lire aussi
Produits toxiques et cancer du sein : pas de lien Publié le 02/09/2002 - 00h00

Enfin une bonne nouvelle ! Le risque de développer un cancer du sein n'augmente pas avec l'exposition à certains composés chimiques contenus par exemple dans les pesticides, la fumée de cigarette, les gaz d'échappement ou les aliments grillés.

Pollution : exposition des femmes enceintes en baisse Publié le 14/11/2014 - 11h07

Selon l’Institut de veille sanitaire (InVS), l’exposition des femmes enceintes et de leurs enfants à naître à des polluants de l’environnement est en baisse.Il s’agit des premiers résultats disponibles à l’échelle nationale concernant le plomb, le mercure et le bisphénol A.

Qualité de l'air : pire à l'intérieur qu'à l'extérieur Publié le 19/05/2008 - 00h00

Confirmation : l'air que l'on respire à l'intérieur est pire que celui que l'on inspire à l'extérieur, pourtant pollué par la circulation automobile ou les émanations industrielles. Or comme le rappellent les auteurs de cette étude, « un Français passe en moyenne 22 heures sur 24 en espace...

Plus d'articles