Sang dans l'urine

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 15 Mars 2012 : 11h42
-A +A

Une urine teintée de rouge dénote habituellement, mais pas toujours, la présence de sang. S'il s'agit véritablement de sang (hématurie), il est possible qu'une anomalie touche une partie de l'appareil urinaire, qui comprend les reins, les uretères, la vessie et l'urètre.

Sang dans l'urine : Comprendre

L'urine est sécrétée par les reins. De là, elle emprunte deux conduits appelés uretères pour atteindre la vessie. Elle passera par un autre conduit appelé l'urètre avant d'être expulsée.

L'hématurie peut donner à l'urine toutes les teintes du rouge au brun. Selon la cause, il peut y avoir de la douleur au niveau de l'appareil urinaire.

Sang dans l'urine : Causes

  • Médicaments anti-plaquettaires (de l'aspirine, par exemple) ou anticoagulants, c'est-à-dire des médicaments qui peuvent prévenir la formation de caillots sanguins. Ces médicaments en eux-mêmes n'entraînent pas de saignement, mais ils peuvent y contribuer chez une personne présentant une lésion à risque de saignement.

  • Pratique de sports d'endurance, d'exercices violents. De telles activités peuvent provoquer le saignement d'un petit vaisseau sanguin au niveau de l'arbre urinaire ou la destruction de quelques cellules musculaires corporelles. Ce dernier phénomène est sans gravité, car les cellules ont la capacité de se regénérer. Lors de leur destruction, toutefois, les cellules musculaires libèrent dans la circulation de la myoglosine, une substance qui teinte l'urine de rouge ou de brun.

  • Infection urinaire. Causée par une bactérie ou un virus, l'infection urinaire entraîne une inflammation et une irritation de la paroi de la vessie, ce qui provoque des saignements qui se retrouvent dans l'urine. Le fait d'uriner cause de la douleur ou une sensation de brûlure. On peut noter la présence dans l'urine de caillots, de petits amas de sang aggloméré qui ressemblent à de petites peaux. De plus, il arrive parfois que l'infection atteigne les reins (c'est une pyélonéphrite) ; en plus du sang dans les urines, elle se manifeste par de la fièvre, des frissons et des douleurs dans le dos.

  • Calculs rénaux. Il s'agit de dépôts de calcium ou d'acide urique dans les reins qui ont formé des agglomérats ressemblant à de véritables petites pierres. Cela peut se produire notamment lorsqu'on ne boit pas assez (le calcium et l'acide urique s'éliminent mal) ou lorsqu'il y en a trop dans notre alimentation (par exemple, les grands mangeurs de viande absorbent beaucoup d'acide urique). Quand les pierres se détachent pour passer des reins à la vessie, cela fait saigner les parois internes. Outre la présence de sang dans l'urine, une douleur violente à l'abdomen et irradiant vers les organes génitaux constitue le principal symptôme. Cette douleur est comparable à celle de l'accouchement. Lorsque le calcul passe finalement dans l'urètre pour être expulsé, le fait d'uriner peut causer de la douleur et une sensation de brûlure.

  • Hyperplasie bénigne de la prostate. Il s'agit de l'augmentation non cancéreuse du volume de la prostate, qui se produit chez 80% des hommes entre 55 et 70 ans. Cette augmentation peut causer de petites déchirures des tissus de la prostate, donc des saignements. À l'hématurie s'ajoute une difficulté à expulser facilement les urines et une diminution du jet urinaire.

  • Traumatisme (tel qu'une lésion à un rein causée par une chute ou un accident).

  • Inflammation du rein (glomérulonéphrite ou néphrite). C'est une affection des reins qui est généralement provoquée par une exposition à un antigène (bactérie, virus, etc.). Dans le cas de cette anomalie plus rare, l'urine prend une teinte brune. On peut éprouver des malaises, avoir mal à la tête ou présenter de l'enflure. La tension artérielle pourrait être élevée lors de la visite médicale. Le sang provenant du rein ne fait généralement pas de caillots.

  • Présence d'une tumeur dans l'appareil urinaire, rare également. Le saignement est généralement intermittent.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 15 Mars 2012 : 11h42
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005
A lire aussi
Besoin fréquent d'uriner Publié le 21/03/2005 - 00h00

Située dans le bassin, la vessie est un organe en forme de sac, composé de fibres musculo-membraneuses et tapissé d'une muqueuse. L'urine arrive par les uretères, des canaux qui relient la vessie aux reins. Durant la miction, la vessie se contracte (ce sont les contractions vésicales), le...

Cystite : buvez, éliminez ! Publié le 06/11/2000 - 00h00

La cystite ou inflammation de la vessie est très fréquente, surtout chez la femme. Elle est caractérisée par des sensations de brûlures en urinant associées à de fréquentes envies d'uriner. Elle guérit facilement et rapidement à condition de bien suivre le traitement et surtout d'observer...

Cystite expliquée en vidéo Publié le 19/08/2010 - 14h58

La vessie a pour fonction de recueillir, de stocker et de libérer l'urine. Elle fait partie de l'appareil urinaire avec les reins, les uretères et l'urètre. Les reins éliminent les déchets du sang sous forme d'urine. L'urine circule par les uretères jusqu'à la vessie et s'évacue de la vessie...

Plus d'articles