Saignement vaginal anormal

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 16 Septembre 2013 : 14h38
-A +A

Les femmes ne devraient pas avoir de saignements vaginaux en dehors de la période des menstruations, bien que certaines constatent la présence de quelques gouttes de sang au moment de l'ovulation.

Saignement vaginal anormal : Causes

Un saignement inter-menstruel peut être sans conséquence, mais il peut aussi révéler toute une variété de problèmes sous-jacents et justifier une investigation approfondie.

Un saignement vaginal anormal ? Quelles peuvent en être les causes ?

  • Contraceptifs à faible dose (minipilule).

    Chez certaines femmes, la faible teneur en œstrogènes amincit et fragilise l'endomètre (couche interne de l'utérus).

  • Oubli d'un comprimé pendant plus de 24 heures. Cela peut causer un léger saignement, inoffensif, mais qui augmente le risque de grossesse non désirée.
  • Saignement ovulatoire.

    Environ 5 % des femmes ont un léger saignement au moment de l'ovulation .

    Ce saignement peut s'accompagner d'une légère douleur au côté droit ou gauche de l'abdomen.

  • Dysfonctionnement ovarien. L'ovaire peut commencer à fonctionner irrégulièrement au moins 10 ans avant la ménopause, ce qui entraîne un épaississement de l'endomètre, avec expulsion de fragments, d'où les saignements.
  • Complications liées à une grossesse.

    Signes avant-coureurs d'un avortement spontané, grossesse ectopique (grossesse hors de l'utérus).

  • Polypes.

    Ces tumeurs bénignes sont situées sur le col et saignent souvent facilement au contact.

  • Fibromes.

    Tout à fait bénignes, ces tumeurs sont situées dans la paroi de l'utérus.

    Elles peuvent causer des saignements irréguliers et, à l'occasion, des douleurs, selon leur localisation dans l'utérus.

  • Cellules atypiques (dysplasie cervicale).

    Ces cellules anormales, situées sur le col de l'utérus, ne sont pas dangereuses en soi, mais elles ont cependant le potentiel de se transformer en cellules cancéreuses.

  • Infection du col de l'utérus (cervicite).

    Le saignement peut survenir avec ou sans relations sexuelles ; la chlamydia, une infection transmissible sexuellement, est le plus souvent en cause.

  • Endométrite (infection de la couche interne de l'utérus).

    Elle est le plus souvent causée par des bactéries, et s'accompagne généralement de fièvre, de douleurs et de pertes vaginales jaunâtres nauséabondes.

  • Cancers du col de l'utérus, de l'utérus ou du vagin.
  • Rapports sexuels.

    Ils peuvent être à l'origine de micro-abrasions ou même de lacérations de la paroi vaginale ou du col de l'utérus.

    Le problème sera amplifié si les rapports sont trop énergiques ou s'il y a lubrification inadéquate du vagin, ce qui fragilise la muqueuse.

    L'absence de lubrification adéquate peut être attribuable à des facteurs psychologiques, comme le stress, ou à des facteurs hormonaux liés à la ménopause.

  • Corps étranger.

    Le stérilet peut entraîner comme effet secondaire des saignements intermenstruels.

    Chez l'enfant, un corps étranger dans le vagin (gomme, brique Lego, etc.) peut être une cause de saignement vaginal.

  • Traumatismes.

    Les relations sexuelles violentes, les viols ou les chutes (sur une clôture ou une barre de vélo par exemple) peuvent causer des saignements abondants.

  • Médicaments prédisposant aux saignements (aspirine, anticoagulants).
  • Maladies généralisées (maladies de la glande thyroïde, maladies du sang et troubles de la coagulation).
  • Saignement d'autre origine (vessie, rectum).

    Il n'est pas toujours facile d'identifier l'origine d'un saignement, étant donné la proximité du vagin, de l'urètre (conduit pour uriner) et de l'anus.

    Un examen médical s'avère nécessaire.

Saignement vaginal anormal : Conseils pratiques

Conseils en cas de saignement vaginal anormal :

  • Ne pas ignorer le saignement.

    Vous devez consulter un médecin.

  • Ne pas se donner de douche vaginale après un saignement.

    Cette intervention est inutile.

    De manière générale, les douches vaginales sont déconseillées, car elles altèrent le pH (taux d'acidité) du vagin.

  • Faire un test de grossesse.

    Toute femme en âge de procréer qui remarque un saignement anormal malgré l'utilisation d'un moyen de contraception devrait passer un test de grossesse.

  • Faire un frottis régulièrement.

    Ce test de routine, qui permet de détecter des cellules anormales à un stade précoce, peut vous sauver la vie.

    Il est fortement recommandé de le faire une fois par an.

    Le médecin le complètera par un examen gynécologique complet.

  • Opter pour des pratiques sexuelles douces.

    Une friction excessive peut être à l'origine du saignement.

  • Utiliser un lubrifiant lors de relations sexuelles.

    Si vos sécrétions vaginales sont insuffisantes, utilisez un gel lubrifiant vendu en pharmacie.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 16 Septembre 2013 : 14h38
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2005
A lire aussi
Saignements après la ménopause Publié le 31/05/2001 - 00h00

La ##15607/ménopause/##, qui se caractérise par l'arrêt définitif des menstruations et la fin de la période de fécondité, est un processus qui s'étale sur plusieurs années.La préménopause s'installe vers la fin de la quarantaine et il est alors normal d'avoir des règles irrégulières...

La conisation en prévention du cancer du col de l'utérus Publié le 11/10/2005 - 00h00

La conisation consiste en l'ablation d'un fragment de tissu en forme de cône à la base du col de l'utérus. Cette intervention permet de confirmer le type exact d'anomalie du col de l'uterus et son étendue (biopsie). Mais la conisation est aussi souvent thérapeutique et évite ainsi l'évolution...

Saignements féminins : réagissez promptement ! Publié le 09/10/2000 - 00h00

Dès l'arrivée de leurs premières règles, les femmes subissent stoïquement ces quelques jours d'hémorragies menstruelles. Toutefois, le cycle féminin peut parfois devenir défaillant. Des pertes de sang se produisent alors de façon anormale. Des saignements peuvent avoir lieu en dehors des...

Plus d'articles