Régime Okinawa

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 10 Mars 2014 : 14h43
Mis à jour le Mardi 11 Mars 2014 : 15h22
-A +A

L’origine du régime Okinawa se trouve dans une étude médicale faite il y a plusieurs années par un cardiologue japonais Makoto Suzuki, sur la population des habitants de l’Ile d’Okinawa qui comportait un nombre impressionnant de centenaires en bonne santé.

Le régime Okinawa

L'étude médicale sur l'Ile d'Okinawa a révélé que si l’hérédité jouait un grand rôle dans la longue vie heureuse de ces Japonais, leur mode de vie particulièrement sain, leur alimentation et la consommation aussi d’Alpina zerumbet, des feuilles riches en resveratrol (un puissant antioxydant) étaient à l’origine de cette prolifération de centenaires en pleine forme.

Ensuite plusieurs livres ont été publiés sur ce régime Okinawa, tant en anglais qu’en français dont le but est de perdre du poids (évidemment), de prévenir différentes maladies, dont les cardiovasculaires et de vieillir mince et en bonne santé.

C’est un très beau programme.

Principes du régime Okinawa

Il s’agit d’avoir une alimentation semi-végétarienne qui apporte peu de lipides (moins de 25 %), et restreinte en calories.

Pour cela, il faut se conformer à la densité énergétique des aliments. Celle-ci est évaluée de 0,1 à 8,8 et est détaillée dans les livres et sur le site consacré à ce régime.

Et il faut se contenter d’une densité ne dépassant pas 3 en moyenne.

Par exemple :

  • le concombre est à 0,1
  • l’agneau est à 2,8
  • le fromage est à 4
  • l’huile est à 8,8

On doit respecter plusieurs principes.

  • Tout d’abord le Hara Hachi Bu qui est d’arrêter de manger avant d’être totalement rassasié. Donc on mange moins.
  • Ensuite le kulen gwa qui est de consommer seulement de petites portions.
  • Et enfin, le nuchi gusui, soit manger en pensant à ce que l’on mange et que ces aliments sont bénéfiques et ont des pouvoirs de guérison.
  • En plus, il faut faire des assiettes colorées, varier les aliments qui doivent toujours être uniquement frais, très peu cuits (toujours à feu doux) et crus, préparés et consommés séparément.

Tous les jours, on doit consommer :

  • 7 à 13 portions de légumes et autant de céréales,
  • 2 à 4 de fruits, autant de tofu ou de soja, autant de produits riches en calcium,
  • 1 à 3 d’aliments riches en oméga 3.
  • On se contente de 1 à 2 cuillérées à dessert d’huile et de condiments.
  • On boit du thé et au minimum 8 verres d’eau.

En plus, on peut chaque semaine, prendre de 1 à 7 portions de viandes et de 1 à 3 d’aliments sucrés.

Même si on ne souhaite pas particulièrement devenir centenaire, ce régime Okinawa est à appliquer toute sa vie. C’est un mode d’alimentation et un mode de vie.

Guide: 

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 10 Mars 2014 : 14h43
Mis à jour le Mardi 11 Mars 2014 : 15h22
A lire aussi
Alimentation : 5 fruits et légumes par jour, la panacée ? Publié le 15/10/2007 - 00h00

Les campagnes d'informations nutritionnelles dans le cadre du Plan National Nutrition Santé mettent en avant la nécessité de consommer au moins « 5 portions de fruits et légumes par jour ». Je vois souvent en consultation des patients me dire : « Et pourtant, je mange des fruits et des...

Régime Dash Publié le 04/03/2014 - 13h44

Ce régime, qui a un nom de lessive, a recueilli l’approbation de toutes les instances médicales nord-américaines. Il est avant tout destiné à lutter contre l’hypertension. Accessoirement, il peut faire perdre du poids, d’où sa célébrité.

Comment adapter le régime Okinawa à notre quotidien ? Publié le 22/03/2010 - 00h00

C'est à Okinawa, un archipel situé au sud du Japon, que l'on dénombre le plus de centenaires.Le secret de ce record de longévité réside en grande partie dans leur façon de s'alimenter : peu calorique, riche en produits végétaux et pauvres en produits animaux.Si l'on souhaite reproduire le...

Régime paléolithique Publié le 10/03/2014 - 14h06

Le régime paléo, ainsi qu’il est plus fréquemment appelé, trouve son origine dans un article du Docteur S. Boyd Eaton, publié en 1985 dans le New England Journal et intitulé « Paléothilic Nutrition ».Il y affirmait que c’est l’alimentation de cette longue époque qui est idéale car...

Plus d'articles