Régime groupes sanguins

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 09 Août 2010 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 03 Juillet 2014 : 10h23
-A +A
On doit ce régime aux d'Adamo père et fils, tous deux naturopathes américains. Le père, James, après des stages dans des centres de cure thermale en Europe, se dit un jour que tous les patients n'avaient pas les mêmes besoins nutritionnels. Il fit déterminer leur groupe sanguin et étudia sur eux différentes alimentations. Il en ressortit, trente ans plus tard, un livre "One man's food".

Le fils, Peter, développa les travaux de son père et publia, à partir de 1996, différents livres tous axés sur le thème « quatre groupes sanguins, quatre régimes » qui ont fait le tour du monde.

Mais aucune de toutes ses « études », qu’elles soient du père ou du fils, n’a jamais apporté la moindre preuve scientifique d’une correspondance entre les besoins nutritionnels et les groupes sanguins.

Principes du régime groupes sanguins

Le grand principe est basé sur la théorie de l'évolution.

Les quatre groupes sanguins sont apparus sur terre à des périodes différentes et chaque type de sang présente des caractéristiques chimiques et des antigènes différents. Dans les aliments, il existe des molécules dont certaines pourraient stimuler ces antigènes et produire des anticorps très dommageables pour l’organisme.

C’est pourquoi il faut manger selon les caractéristiques de son groupe sanguin.

  • Le groupe O est apparu 50 000 ans avant J-C. et AB, le dernier, après 900 ans J-C. Alors, dans le régime pour le groupe sanguin O, on mange beaucoup de viandes car l’homme alors était chasseur et peu de céréales ni de produits laitiers car il n’était pas encore cultivateur mais seulement cueilleur.
  • Pour le groupe A, apparu lors de l’arrivée de l’agriculture, il vaut mieux une alimentation végétarienne avec un peu de produits laitiers.
  • Pour le groupe B qui s’est installé chez les peuples nomades, on peut consommer un peu de tout, de même que si l’on fait partie du groupe AB.

Quel que soit le groupe sanguin, on ne doit jamais manger de porc, de saumon fumé, de rhubarbe, de son de blé, de noix de coco, de crème glacée, d’huiles de maïs et d’arachide, de poivre noir et de vinaigre. Allez savoir pourquoi !

Aucune preuve scientifique de cette méthode n’a jamais été apportée sauf dans des tests réalisés par d’Adamo et publiés dans une revue qu’il a créée : on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même.

Avantages du régime groupes sanguins

Selon le Docteur d’Adamo, ce régime ne doit pas seulement faire beaucoup maigrir (il promet 500 g par jour !) mais protéger en même temps d’un tas de maladies.

Guide: 

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 09 Août 2010 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 03 Juillet 2014 : 10h23
A lire aussi
Régimes amaigrissants : attention danger ! Publié le 25/02/2002 - 00h00

Malgré les mises en garde des nutritionnistes, les régimes amaigrissants continuent malheureusement d'être périodiquement pratiqués, et ce bien que l'on sache qu'ils ont les dangereux kilos yo-yo pour conséquence....

Et si nous étions tous des donneurs universels ? Publié le 16/04/2007 - 00h00

Des enzymes capables de convertir les globules rouges appartenant aux groupes sanguins A, B et AB en groupe 0 viennent d'être identifiées. Cette découverte revient à transformer tout donneur de sang en donneur universel. Une technique qui pourrait contribuer à améliorer la pénurie des banques...

Faut-il adopter le régime paléo ? Publié le 11/02/2015 - 11h21

Le régime paléo est le régime actuellement à la mode pour mincir et retrouver de l’énergie. Faut-il aiguiser ses silexs, retourner dans sa caverne et adopter ce régime paléo ?

Plus d'articles