La prostatite : traiter vite pour éviter les complications

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 27 Novembre 2000 : 01h00
Mis à jour le Lundi 06 Octobre 2014 : 11h22
-A +A
La prostate est une glande sexuelle masculine située à la base de la vessie, au carrefour des voies urinaires et génitales qui intervient dans la reproduction. A côté du cancer et de l'adénome de la prostate, la prostatite fait partie des pathologies pouvant toucher cet organe. Généralement d'origine bactérienne, les premiers signes sont des troubles urinaires qui doivent donner l'alerte car sans traitement, cette maladie qui se soigne habituellement assez facilement, est susceptible d'évoluer vers des complications.

A la différence du cancer ou de l'adénome de la prostate, la prostatite affecte les hommes de tous âges, avec une fréquence élevée chez les jeunes de 30 à 40 ans.

Généralement due à une infection bactérienne, elle peut se transmettre par voie sexuelle.

Il en existe deux formes : la prostatite aiguë ou chronique.

La prostatite aiguë

Elle correspond à une infection du tissu fonctionnel (le parenchyme).

Il existe plusieurs types de prostatite aiguë, mais la plus fréquente est due à une infection bactérienne provoquée par des germes urinaires, le plus souvent par le colibacille Escherichia coli.

De survenue brutale, cette maladie est essentiellement caractérisée par un accès fébrile élevé (39 à 40°C) avec des frissons et par des troubles urinaires : brûlures lors de la miction (action d'uriner), envies fréquentes et impérieuses d'uriner, ou inversement des mictions lentes pouvant aller jusqu'à la rétention d'urine. Des douleurs pelviennes accompagnent généralement l'ensemble de ces symptômes.

La prostatite chronique

Il s'agit d'une infection due à des micro-abcès et à une inflammation importante de la prostate. Elle résulte souvent d'une prostatite aiguë insuffisamment soignée et récidivante, mais peut également être provoquée par un urètre rétréci, un adénome de la prostate ou par la présence d'un calcul à l'intérieur de la prostate.

Elle évolue généralement par poussées infectieuses successives avec des symptômes variés : douleurs du périnée, brûlures lors de la miction, écoulement urétral, douleurs à l'éjaculation, etc.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 27 Novembre 2000 : 01h00
Mis à jour le Lundi 06 Octobre 2014 : 11h22
Source : La prostate. A. Steg & L. Boccon-Gibod, Ed hermann. La sexualité masculine. L. Chaby & S. Mimoun, Ed Flammarion, coll. Dominos Questions d'hormones. J. Belaich & A. de Kervasdoué, ed. Odile Jacob.
A lire aussi
Petits et gros problèmes de prostate Publié le 26/08/2011 - 08h41

La prostate est une petite glande située sous la vessie et qui entoure la partie supérieure de l’urètre (canal qui émet l’urine et le sperme). Typiquement masculine, cette prostate peut leur jouer des tours. Rappel des différents troubles de la prostate.

Les 3 grandes maladies de la prostate Publié le 27/09/2005 - 00h00

Cet organe sexuel secondaire peut être touché par trois grandes affections bien distinctes : l'hypertrophie bénigne de la prostate, la prostatite et le cancer de la prostate. Prostate, sujet tabou, entouré de peurs et d'idées fausses, les hommes consultent peu ou trop tardivement.

Journée nationale de la prostate Publié le 30/09/2010 - 13h23

L’Association française d’urologie a organisé le 15 septembre une journée nationale de la prostate afin de mieux informer le grand public sur les maladies de la prostate, encore trop souvent taboues, et de rappeler l’importance de les dépister suffisamment tôt pour pouvoir les soigner....

Plus d'articles