Papa âgé, enfant schizophrène...

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 17 Novembre 2004 : 01h00
-A +A
Plus un homme est âgé lorsqu'il conçoit un enfant, plus le risque de schizophrénie pour l'enfant augmente. Formulée en 2001, cette association vient d'être vérifiée par une étude de grande envergure.

Cet essai a été conduit auprès d'une population de 712.014 sujets nés en Suède entre 1973 et 1980, dont 639 ont développé une schizophrénie et 1.311 une autre maladie psychotique. De très nombreux facteurs pouvant jouer un rôle dans le risque de schizophrénie ont été pris en compte : âge du père, de la mère, sexe de l'enfant, lieu de naissance, mensurations à la naissance, score d'Apgar, antécédents familiaux psychiatriques, situation socio-économique au cours de l'enfance, etc.

Les auteurs observent que le risque de schizophrénie de l'enfant augmente très clairement avec l'âge avancé du père au moment de la conception : le taux de risque de schizophrénie passait de 1,26 lorsque le père était âgé de moins de 30 ans, à 4,62 lorsque celui-ci était âgé de plus de 50 ans. Cette association est donc très forte et indépendante de tout autre facteur. Il semblerait que 15% des cas de schizophrénie seraient dus au fait que les pères étaient âgés de plus de 30 ans lors de la conception. Il n'existe pas de lien avec l'âge de la mère, ni avec d'autres types de psychoses.

Globalement, l'âge parental lors de la conception d'un premier enfant étant de plus en plus élevé, on peut se demander si ce phénomène ne va pas s'accompagner d'une augmentation du nombre de cas schizophrénie.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 17 Novembre 2004 : 01h00
Source : Sipos A. et coll., B.M.J., vol 329, 23 octobre 2004.
A lire aussi
Schizophrénie Publié le 06/09/2001 - 00h00

La schizophrénie est une maladie du cerveau. Ce n'est pas une maladie de l'âme, ni un manque de volonté, ni une double personnalité (maladie très rare à laquelle on a longtemps et faussement associé la schizophrénie), mais bien un "défaut" de certains circuits neuronaux du cerveau.

Accouchement par le siège : des risques génétiques... Publié le 28/04/2008 - 00h00

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le risque d'accouchement par le siège aurait une composante génétique. Encore plus étonnant, ce risque génétique serait tout autant transmis par le père que par la mère. Autrement dit, si vous êtes né par le siège, la probabilité que vos...

Cancer du sein : quels sont les facteurs de risque ? Publié le 30/01/2009 - 00h00

Il existe de nombreux facteurs de risque concernant le cancer du sein. Plus vous en cumulez, plus votre risque est élevé. L'avantage de connaître votre niveau de risque est que vous pouvez adopter des mesures de prévention qui vous protégeront de ce cancer.

Grossesses : rapprochées ou non ? Publié le 08/11/2005 - 00h00

Certains parents préfèrent que leur enfant "se débrouille" (qu'il soit autonome au niveau de la propreté, de la marche, etc.) avant d'envisager de lui donner un petit frère ou une petite soeur, d'autres choisissent d'avoir des grossesses rapprochées pour être "sortis des couches" en une fois...

Plus d'articles