Neige ou verglas : les 5 techniques pour éviter les chutes

Publié par Audrey Vaugrente, journaliste santé le Lundi 05 Février 2018 : 12h36

Le froid s'abat sur la France. Plusieurs départements connaissent des températures négatives et la neige chute à gros flocons. Des conditions météo qui favorisent les chutes.

© Istock
PUB

L'hiver est arrivé tardivement, mais il est bien là. Pour preuve : Météo France a placé 45 départements du centre de la France en vigilance orange "neige-verglas". Avec ce coup de froid, le risque de dégringoler est particulièrement élevé. Voici quelques conseils pour éviter ces accidents.

Le premier conseil, c'est de ne pas se laisser piéger par la météo. En vérifiant régulièrement si des vagues de froid ou des chutes de neige sont prévues, vous pourrez adapter votre équipement.

Conseil n°1 : choisir les bonnes chaussures

Quand les températures baissent, du verglas peut se former sur la chaussée. Lorsque la neige adhère au sol, celui-ci devient aussi plus glissant. Mieux vaut, alors, porter des chaussures adaptées.

Les adeptes des talons hauts devront s'y faire : l'hiver n'est pas une saison propice pour les porter en extérieur. Il est plutôt conseiller d'opter pour des chaussures plates et chaudes, à large talon.

Mais les semelles ne sont pas toutes à mettre sur le même plan. "Evitez les semelles souples qui résistent mal à la neige et à la glace, car elles augmentent votre risque de glisser", avertit ainsi l'Hospital for Special Surgery de New York (Etats-Unis) sur son site.

Les revêtements en caoutchouc ou en crêpe, connus pour bien tenir face à ces conditions climatiques, sont à préférer. Des chaînes pour chaussures et autres crochets peuvent aussi être fixés sur vos paires préférées.

PUB

Conseil n°2 : marcher comme un pingouin

Face à un sol glissant, mieux vaut abandonner son égo. Une seule règle existe : garder l'équilibre. Pour cela, la démarche "du pingouin" est particulièrement efficace. Elle consiste à ouvrir ses pieds vers l'extérieur tout en gardant la tête haute. Pour avancer, réaliser de petits pas – quitte à traîner des pieds – permet d'éviter les glissades. Plier les genoux est utile.

Ecarter les bras sur les côtés stabilise aussi le déplacement. N'hésitez pas non plus à utiliser des bâtons de marche ou les rampes qui se présenteront sur votre chemin. Une allure un peu ridicule sera, dans tous les cas, préférable à une chute.

Conseil n°3 : avancer lentement

La clé sur un sol glissant, c'est de prendre son temps. "Les accidents se produiront plus facilement si vous êtes pressé", souligne l'Hospital for Special Surgery de New-York. De plus, avancer lentement permet d'analyser le sol et les pièges qu'il peut dissimuler.

La neige peut, en effet, masque des variations du sol, comme une marche, mais aussi des plaques de verglas. Celles-ci se produisent surtout dans les endroits venteux, humides, ou avec un amas de feuilles mortes. Les caniveaux, où l'eau s'accumule, sont aussi des zones à risque.

Conseil n°4 : marcher sur les zones salées

La plupart des villes dispersent du sable ou du sol sur les chaussées les plus empruntées avant qu'il ne neige. Les piétons sont vivement incités à emprunter ces tronçons plutôt que ceux qui restent enneigés. Ce traitement permet d'augmenter l'adhérence des chaussures tout en limitant la formation de plaques de verglas.

"Prévoyez vos trajets en avance, de manière à éviter les obstacles et les terrains peu familiers", conseille l'Hospital for Special Surgery. Prendre un raccourci ou traverser un espace enneigé, c'est courir le risque de glisser, tomber et se blesser.

Conseil n°5 : éviter de sortir tant que possible

Certaines personnes sont particulièrement vulnérables quand elles chutent. C'est le cas des jeunes enfants, des femmes enceintes et des personnes âgées. Celles-ci sont invitées à ne pas sortir dans la mesure du possible.

Ce conseil est particulièrement important pour les seniors, dont l'équilibre peut être vacillant. Certains médicaments peuvent aussi limiter l'état d'alerte et favoriser les chutes.

Si malgré tout vous glissez…

La chute est parfois la seule solution. Si vous perdez l'équilibre, mieux vaut vous laisser tomber. Cela vous évitera des complications parfois sévères. Chaque année, 37 millions de chutes sont suffisamment sérieuses pour justifier une prise en charge médicale.

Si vous ne souhaitez pas intégrer ces statistiques, voici quelques conseils pour "bien" tomber. Si vous basculez en avant, tentez d'accompagner la chute par une roulade – plus douce qu'un arrêt des mains. En cas de perte d'équilibre vers l'arrière, laissez votre postérieur faire le travail. Se détendre et tomber sur les fesses est le meilleur moyen d'éviter une blessure.

A lire aussi
Conseils spécial seniors pour éviter les chutesPublié le 21/10/2011 - 10h44

Passé un certain âge, les chutes sont fréquentes, alors qu’elles sont le plus souvent évitables. Pis, une grande partie de ces chutes entraîne un handicap, ce qui signifie aussi souvent entrée en institution. Voici les principes de base pour prévenir de nombreuses chutes à...

Plus d'articles