Mon enfant ronfle : est-ce de l'apnée du sommeil ?

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 08 Février 2005 : 01h00
Mis à jour le Lundi 18 Janvier 2016 : 12h35
-A +A
Les enfants qui ronflent durant leur sommeil sont nombreux. Ce phénomène peut être banal et transitoire, mais, tout comme chez l'adulte, les ronflements peuvent aussi cacher ce qu'on appelle des apnées du sommeil, lesquelles doivent être impérativement prises en charge et traitées.

Le ronflement est un bruit caractéristique émis lors de la respiration, qui témoigne d'un obstacle au passage de l'air, au niveau nasal ou pharyngé. La respiration anormale et bruyante chez l'enfant est un motif fréquent de consultation, qui inquiète souvent les parents.

Comme chez l'adulte, le ronflement peut être révélateur d'un syndrome d'apnées obstructives du sommeil, dont les conséquences sont très importantes. Cette affection, qui comme son nom l'indique se caractérise par des arrêts brefs de la respiration, se définit chez l'enfant par la survenue de plus de trente apnées d'au moins cinq secondes, durant une période d'environ sept heures de sommeil.

L'interrogatoire des parents permet souvent de confirmer le diagnostic. Ils décrivent un ronflement entrecoupé par des pauses respiratoires de quelques secondes. L'enfant reprend ensuite sa respiration très bruyamment, puis le ronflement reprend son rythme.

De très graves conséquences

L'enfant dort mal, son sommeil est agité, il fait pipi au lit alors qu'il était propre, son réveil est difficile, il somnole durant la journée, éprouve le besoin de faire la sieste, ou inversement, est très agité et hyperactif. En plus de tous ces symptômes, le syndrome d'apnées obstructives du sommeil s'accompagne d'une cassure de la courbe staturo-pondérale.

  • Chez le tout-petit, il peut entraîner des troubles du développement psychomoteur et intellectuel.
  • Chez un enfant plus grand, il peut provoquer des difficultés de concentration à l'école ou à la maison, et une chute des performances scolaires.

En l'absence de diagnostic et de traitement, ce syndrome peut retentir sur le coeur avec des signes d'insuffisance cardiaque.

L'examen

Le médecin réalise un examen complet de toute la sphère ORL à l'aide d'un fibroscope (tube souple muni d'un système optique et lumineux). Il évalue ainsi l'état de la muqueuse nasale, la position de la cloison nasale, le volume des amygdales et des végétations. Il recherche également la présence éventuelle d'une tumeur ou d'une malformation.

Les causes les plus fréquentes sont :

  • l'hypertrophie des amygdales et des végétations,
  • la rhinite aiguë du nourrisson,
  • les rhinites chroniques (rhinites allergiques, rhinites hypertrophiques)
  • et plus rarement des maladies graves (mucoviscidose, syndrome de Kartagener, tumeurs et malformations), lesquelles doivent être prises en charge par des équipes spécialisées.
Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 08 Février 2005 : 01h00
Mis à jour le Lundi 18 Janvier 2016 : 12h35
Source : Le Quotidien du médecin, 28 janvier 2005.
A lire aussi
Mon enfant ronfle, c'est grave docteur ? Publié le 18/05/2009 - 00h00

Le ronflement en soi n'est pas dangereux. En revanche, si les ronflements ont des répercussions sur le comportement de l'enfant, ils ont probablement pour origine un syndrome d'apnées du sommeil, qu'il est alors nécessaire de prendre en charge.

Mes techniques anti-ronflements Publié le 15/02/2010 - 00h00

Si vous êtes incommodée par les ronflements de votre conjoint, voici quelques solutions à tester, à adapter, voire à combiner. Techniques anti-ronflements, des plus simples ou aux plus radicales.

Plus d'articles