Mon enfant fait du foot : peut-on prévenir les blessures ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le 02/09/2011 - 10h27
-A +A

Cette année, votre enfant est inscrit dans un club de foot. Comment allier plaisir de jouer et sécurité ? Certaines blessures sont typiques chez les jeunes footballeurs, mais on peut les prévenir.

Quelles sont les blessures les plus fréquentes chez le jeune footballeur ?

Les contusions sont les blessures les plus fréquentes (50% des accidents de sport). Elles sont heureusement mineures dans la grande majorité des cas.

Les distorsions représentent 20% des lésions chez le jeune footballeur, avec les entorses et les déchirures ligamentaires.

Les élongations et les claquages musculaires sont encore plus rares chez les jeunes, mais leur fréquence augmente avec l’âge. Les blessures de la main représentent 10% des cas de lésions. Fractures, blessures à la tête et autres lésions comptent également pour 10%.

Les blessures chez le jeune footballeur sont provoquées lors d’un contact avec l’adversaire dans 50% des cas. Le joueur se blesse seul dans 30% des cas. Les blessures restantes sont liées à un mauvais état du terrain (15%) ou provoquées par des fautes avec le ballon.

Peut-on prévenir les accidents de foot ?

Une bonne partie des accidents de foot pourrait être évitée en limitant les facteurs favorisants et en respectant certaines règles.

  • Choisir un ballon dont le poids correspond à la morphologie de l’enfant (le ballon de taille normale est à réserver aux adultes). Et pour l’entraînement du jeu de tête, il convient d’utiliser des balles légères et souples.
  • Jusqu’à ce que la croissance soit terminée, les chaussures à crampons sont à éviter car leur forte adhérence sur le terrain malmène les cartilages en croissance, les exposant à des contraintes en traction et en torsion. Mieux vaut risquer une glissade, laquelle est moins dangereuse chez l’enfant que chez l’adulte, ce qui s’explique par leur faible poids et leur petite taille.
  • L’échauffement et les étirements sont essentiels pour prévenir les blessures, la raideur musculaire étant un facteur de risque très important. Attention, un échauffement insuffisant lors du remplacement d’un joueur est fréquent.
  • L’instabilité articulaire, notamment en cas de reprise du sport trop précoce après un accident ligamentaire, est un facteur de risque de blessure. De même qu’une reprise trop précoce après une blessure.
  • Exercer le jeu de l’extérieur du pied le plus tôt possible, afin de diminuer la mise sous tension excessive du ligament latéral interne du genou.
  • Apprendre à tomber, comme au judo, pour prévenir les blessures des membres supérieurs.
  • Redoubler de prudence si le foot est pratiqué en salle car le risque de blessures est quasiment deux fois plus élevé que sur un terrain extérieur.
  • Porter des protège-tibias, et pour les gardiens, des protections pour les genoux et les coudes.
  • Veiller à ce que le terrain soit bien entretenu afin d’aplanir les irrégularités, d’éliminer les trous, et l’herbe trop haute.

Chez les enfants, le plaisir de jouer au foot doit primer, pas question de faire de la performance, ni de placer la compétition au premier plan. Ce ne sont pas les résultats qui comptent, mais le plaisir du jeu !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le 02/09/2011 - 10h27

Santé et fitness chez le jeune footballeur, www.football.ch, consulté le 1er septembre 2011.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Foot : petites et grosses blessures Publié le 27/10/2014 - 17h44

Tout footballeur s'expose à des risques de blessures. Quels sont les traumatismes les plus fréquents chez les footballeurs ? Quels sont leur cause et leur traitement ? Mais aussi, quelle est la durée d'indisponibilité qui en découle et les conséquenc...

Que risque-t-on en jouant au golf ? Publié le 27/08/2013 - 11h33

Comme tout sport, le golf est une activité physique bénéfique pour la santé , mais dont la pratique peut être associée à certaines blessures spécifiques. Dans le cas du golf, ces pathologies sont essentiellement ostéo-articulaires, touchant les lomba...

Et si vous vous mettiez au futsal ? Mis à jour le 10/06/2015 - 14h55

Selon une nouvelle étude, le football récréatif serait un traitement efficace de nombreuses maladies : hypertension, surpoids, diabète… Alors futsal , foot à 5 et autres, ça vous dit ?

Plus d'articles