Maux de tête et céphalées

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 01 Janvier 2002 : 01h00
Mis à jour le Mardi 17 Décembre 2013 : 14h21
-A +A

Il existe plusieurs types de maux de tête ou céphalées :

  • les migraines,
  • les maux de tête musculaires (appelés céphalées de tension),
  • les maux de tête d'origine cervicale,
  • les maux de tête consécutifs à un traumatisme crânien
  • ... et de nombreux autres types liés à certaines maladie spécifiques.

Les maux de tête peuvent être épisodiques ou chroniques, affectant grandement, dans ce dernier cas, la qualité de vie du patient.

Maux de tête et céphalées : Comprendre

La migraine est la céphalée la plus accablante, car la douleur à la tête peut s'accompagner de nausées, de larmoiements, de vomissements ou d'intolérance à la lumière et au bruit. Elle touche 16 % des femmes et 6 % des hommes.

Il faut cependant retenir que ce n'est qu'une faible proportion des maux de tête qui sont de vraies migraines. On ne connaît pas encore les causes exactes de la migraine, mais dans au moins 60 % des cas, on rapporte des antécédents familiaux. Il y a donc un facteur génétique possible.

Les manifestations des maux de tête sont très diverses : pulsations ou martèlements insupportables (avec la migraine, surtout), douleur à un endroit précis du crâne, impression d'avoir un bandeau trop serré autour de la tête, douleur qui part du cou et qui passe de chaque côté de la tête, élancement continu, etc.

Les mécanismes qui déclenchent la douleur peuvent être très différents. Par exemple, la douleur de la migraine proviendrait d'une dilatation des artères de la base du cerveau, accompagnée d'une inflammation de la paroi de ces artères.

Autre exemple : des spasmes des muscles autour de la boîte crânienne et de la nuque contribueraient à la douleur ressentie dans les céphalées de tension et les maux de tête d'origine cervicale.

Maux de tête et céphalées : Causes

Causes possibles de la migraine

  • Fluctuations hormonales chez les femmes, telles que celles causées par la puberté, l'ovulation, les menstruations, la grossesse, l'accouchement, la ménopause.

    Les œstrogènes et les progestatifs contenus dans les contraceptifs ou l'hormonothérapie de substitution en sont parfois aussi responsables.

  • Stress lié au décès d'un proche, à des problèmes familiaux, à l'apparition d'une maladie, à des soucis financiers ou relatifs au travail, etc.
  • Certains aliments et certaines boissons.
  • Odeurs fortes, telles que la fumée du tabac, le parfum et celles que dégage la pollution industrielle.
  • Le froid. Par exemple, manger de la crème glacée ou s'exposer la tête à une basse température.
  • Effort fourni lors de la pratique de sports exigeants (course, football, poids et haltères, tennis), d'un long travail intellectuel ou d'un orgasme.

Les causes possibles des maux de tête musculaires

  • ##13259/Anxiété/## excessive ;
  • ##14523/Dépression/##.

Les causes possibles des maux de tête d'origine cervicale

  • Mauvaises postures dues à une immobilisation prolongée (à un poste de travail sur ordinateur qui n'est pas ergonomique, par exemple), à des mouvements répétitifs, à la position couchée sur le ventre pendant le sommeil, à des oreillers inadéquats (trop épais ou trop minces) ou à une déviation de la colonne vertébrale.

Les maux de tête consécutifs à un traumatisme crânien

  • Coups à la tête qui peuvent entraîner des lésions de la colonne cervicale ou secouer violemment le cerveau.

Les causes des céphalées toxiques ou de sevrage

  • Abus d'alcool.
  • Sevrage du café.
  • Intoxication au monoxyde de carbone.

Céphalées liées au métabolisme

  • Repas pris à heures irrégulières ou saut d'un repas.
  • Hypoglycémie.
  • Manque d'oxygène (céphalée d'altitude).

Céphalées d'origine médicamenteuse (ou céphalées de rebond)

  • Recours continuel à certains médicaments, tels que l'aspirine, le paracétamol, les tranquillisants, le Viagra, les sédatifs et l'ergotamine. Cela peut augmenter la fréquence et, parfois, l'intensité des maux de tête.
  • Certains médicaments utilisés dans le traitement des maladies cardiovasculaires, tels que la nitroglycérine et les anticalciques.

Les causes des céphalées d'origine vasculaire

  • Hypertension artérielle importante.
  • Anévrisme cérébral (dilatation artérielle).
  • Hémorragie cérébrale.

Céphalées d'origine infectieuse

  • infections diverses comme la méningite, la sinusite, etc.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 01 Janvier 2002 : 01h00
Mis à jour le Mardi 17 Décembre 2013 : 14h21
A lire aussi
Migraine Publié le 06/09/2001 - 00h00

On distingue deux sous-groupes de maux de tête : les maux de tête primaires (céphalées primaires) et maux de tête secondaires (céphalées secondaires).Les maux de tête primaires sont le résultat de problèmes biologiques du cerveau, tandis que les maux de tête secondaires accompagnent une...

Mal aux cervicales… Est-ce de l’arthrose ? Publié le 16/09/2012 - 22h00

Les douleurs au niveau du cou ou cervicalgies sont très fréquentes et les causes multiples, mais il s’agit le plus souvent d’une arthrose des cervicales, a fortiori chez une personne de plus de 50 ans. Le point sur l’arthrose cervicale : ses symptômes et ses traitements.

Maux de tête rebelles, les bonnes questions à se poser Publié le 02/05/2017 - 08h50

Lorsque les maux de tête -migraines et céphalées- s’installent, entêtants, et que la prise d’antidouleurs n’y fait plus rien, il est temps d’agir. Comment retrouver une qualité de vie ? Les conseils du Pr Lanteri-Minet, chef de service du Département d’Evaluation et Traitement de la...

Migraines : quels traitements et solutions ? Publié le 18/04/2013 - 14h48

La migraine ne présente aucun risque vital pour celui qui en souffre, mais peut en revanche gâcher la vie, surtout lorsque la douleur devient chronique.Quels sont les traitements naturels et médicamenteux pour prévenir et combattre les crises de migraine ?

Plus d'articles