Lunettes : nouvelles facilités de renouvellement chez l’opticien

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 18 Octobre 2016 : 15h44
Mis à jour le Mardi 18 Octobre 2016 : 15h44
-A +A

La publication le 17 octobre d’un décret entrant immédiatement en vigueur offre plus de latitude aux opticiens. L’objectif : désengorger les cabinets d’ophtalmologistes et réduire les délais d’attente pour obtenir un rendez-vous. 

La validité des ordonnances passe à 5 ans pour les 16-42 ans

Désormais, une fois l’ordonnance établie par l’ophtalmologiste, les opticiens peuvent renouveler les verres correcteurs pendant 5 ans pour les personnes âgées de 16 à 42 ans, contre 3 ans auparavant. L’ordonnance de l’ophtalmo reste valide un an seulement pour les moins de 16 ans et trois ans pour les plus de 42 ans. L’opticien peut également adapter la correction des lunettes, après réalisation d’un examen de réfraction, y compris la correction des lentilles si l’ordonnance date de moins de 3 ans, sauf si l’ophtalmologiste a expressément indiqué son opposition sur celle-ci. En cas de modification de prescription apportée directement par l’opticien, celui-ci a pour obligation d’en informer l’ophtalmologiste.

À noter que pour les lentilles, la durée de validité de l’ordonnance pour le renouvellement est aussi étendue à 5 ans, excepté pour les mineurs de moins de 16 ans pour lesquels elle est de 3 ans.

Remplacement sans ordonnance en cas d’urgence

Dans les situations d’urgence : perte ou bris de lunettes, l’opticien peut procéder au remplacement en délivrant une nouvelle paire de lunettes sans ordonnance. Une mesure intéressante sachant que les délais d’attente pour obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologiste ne cessent de progresser, avec en moyenne selon le Parisien un délai de 85 jours en 2015.

Ces nouvelles mesures ne doivent pas faire oublier la nécessité d’un contrôle de la vue régulier afin de dépister les maladies oculaires silencieuses (ne se manifestant par aucun symptôme), comme le glaucome et la DMLA, avant qu’elles n’engendrent des pertes visuelles irréversibles.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 18 Octobre 2016 : 15h44
Mis à jour le Mardi 18 Octobre 2016 : 15h44
Source : Journal officiel du 17 octobre 2016.
A lire aussi
Le parcours de soin de la personne presbyte Publié le 17/02/2017 - 14h01

La presbytie est un événement marquant dans la vie d’une personne à l’approche de la cinquantaine. Certaines personnes n’avaient jamais eu besoin de porter des lunettes auparavant, et elles découvrent qu’il faut intégrer désormais dans leur vie des consultations régulières chez le...

Presbytie : que faire lorsque la vision de près diminue ? Publié le 10/11/2016 - 09h45

On le sait, mais on n’y est pas bien préparé : la vision de près commence à baisser au beau milieu de notre existence. Notre pays compte 26 millions de personnes presbytes, soit plus d’1 Français sur 3. On atteindra les 40% de presbytes en 2020. Aux extrêmes, certains commenceront à...

Plus d'articles