Lunettes loupe, une fausse bonne idée ?

Lunettes loupe, une fausse bonne idée ?

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Lundi 22 Mai 2017 : 11h01
Mis à jour le Lundi 22 Mai 2017 : 11h02

Passé la quarantaine, c’est inéluctable, la vue commence à baisser : la presbytie s’installe peu à peu. Mais acheter en pharmacie des lunettes loupe, solution pratique au look plus « mode » que les « demi-lunes » d’antan pour lire ou travailler sur ordinateur… est-ce une fausse bonne idée ?

Un risque d’endommager ses yeux ?

Porter des lunettes loupe, est-ce habituer sa vue au moindre effort et accélérer la progression de la presbytie ? A priori non : le port de lunettes loupe n’interfère pas dans le processus de développement de la presbytie. Quoi qu’il arrive, la presbytie progressera, plus ou moins rapidement selon les individus.

Dr Albou-Ganem : « Le port des lunettes loupe ne comporte pas de risque. Elles n’endommagent pas la vue ni n’accélèrent la progression de la presbytie. Mais lire sans lunettes pour la presbytie impose un effort d’accommodation pouvant entraîner des maux de tête, une fatigue oculaire, une sécheresse oculaire, accentuer les rides etc. En revanche, porter des verres correcteurs pour la lecture, à condition qu’un bilan ophtalmologique ait confirmé qu’ils étaient nécessaires, soulage, défatigue les yeux et permet de mieux voir, surtout quand la luminosité diminue ».

Important : toute correction doit être validée par un bilan ophtalmologique, au risque de présenter des phories, c’est-à-dire un défaut de convergence. Ça n’est pas le type de verre correcteur qui est en cause, plutôt la puissance de la correction.

Le risque de zapper la case « ophtalmologiste »

La quarantaine passé, il est important de faire réaliser un examen ophtalmologique complet, avec, en particulier, une prise de la tension oculaire. Cette pression oculaire d’un liquide -l’humeur aqueuse- s’élève généralement sans le moindre symptôme. Elle peut provoquer des dégâts irréversibles comme un glaucome lorsqu’elle est trop haute que la tension oculaire est basse, le risque d’inflammation d’une membrane, l’uvée, existe conduisant à une uvéite.

Lors de cet examen, un fond d’œil permet d'observer la rétine et ses vaisseaux, la papille optique (tête du nerf optique) et la macula.

Dr Albou-Ganem : « Le risque avec les lunettes loupe est de les utiliser sans faire vérifier sa vue. Un bilan ophtalmologique sert à repérer un astigmatisme naissant dont la correction permettrait de diminuer la fatigue oculaire. Si l’ophtalmologiste confirme que le patient peut porter une correction symétrique et sans correction de l’astigmatisme et qu’il est confortable avec ses lunettes loupe, qu’il soit rassuré : celles-ci ne lui abîmeront pas la vue. L’astigmatisme ou l’hypermétropie ne seront pas corrigés mais la vue n’en souffrira pas. Cependant, une fatigue oculaire et un effort de fixation de la vue sont possibles et pourront engendrer une sécheresse des yeux et des troubles de l’accommodation et de la convergence pouvant nécessiter une réeducation ».

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Lundi 22 Mai 2017 : 11h01
Mis à jour le Lundi 22 Mai 2017 : 11h02
Source : D’après un entretien avec le Dr Catherine Albou-Ganem, chirurgien-ophtalmologiste (Paris),vice-présidente de la Société Française d’Ophtalmologie (SFO) 
A lire aussi
Presbytie : que faire lorsque la vision de près diminue ?Publié le 10/11/2016 - 09h45

On le sait, mais on n’y est pas bien préparé : la vision de près commence à baisser au beau milieu de notre existence. Notre pays compte 26 millions de personnes presbytes, soit plus d’1 Français sur 3. On atteindra les 40% de presbytes en 2020. Aux extrêmes, certains commenceront à...

Presbytie : on y passe tous !Publié le 26/10/2015 - 13h43

Vous avez des difficultés à voir de près ? A lire un livre sans le tenir à bout de bras ? N’ayez aucune honte, ce trouble de la vision, en particulier du cristallin, appelé presbytie, touche 20 millions de Français et d’après le Docteur Olivier Laplace, chirurgien ophtalmologiste à...

Hypermétropie Publié le 10/12/2001 - 00h00

L'hypermétropie est une anomalie de la vision qui demande des efforts oculaires constants pour voir net. La plupart des mammifères à l'état sauvage sont hypermétropes.

Quels sont les différents troubles de la vue ?Publié le 09/06/2008 - 00h00

Myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie, cataracte, glaucome et DMLA (Dégénerescence Maculaire Liée à l'Age) sont autant de défauts ou de maladies susceptibles d'affecter votre vue. Quelles sont les solutions pour corriger sa vision, voire la guérir ?

Plus d'articles