Lunettes loupe, une fausse bonne idée ?

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Lundi 22 Mai 2017 : 11h01
Mis à jour le Lundi 22 Mai 2017 : 11h02
-A +A

Passé la quarantaine, c’est inéluctable, la vue commence à baisser : la presbytie s’installe peu à peu. Mais acheter en pharmacie des lunettes loupe, solution pratique au look plus « mode » que les « demi-lunes » d’antan pour lire ou travailler sur ordinateur… est-ce une fausse bonne idée ?

Lunettes loupe, qu’est-ce que c’est ?

Tendre les bras pour lire un texte écrit en petits caractères, ne plus pouvoir lire à la distance habituelle de 30 cm, ressentir de plus en plus souvent des difficultés d’accommodation entre les distances de loin et de près, rechercher la lumière pour éclairer le support… la presbytie n’épargne personne avec l’âge et entraîne une fatigue oculaire. Le cristallin de l’œil ne fait plus la mise au point correctement, d’où une vision floue de près. Elle se déclare en général entre 40 et 60 ans.

Du fait du vieillissement de la population, et probablement aussi à cause des longs délais de consultation chez les ophtalmologistes et du coût des mutuelles pour ces consultations spécialisées, l’offre des lunettes loupe s’est étoffées. Elles sont disponibles sans ordonnance, en pharmacie, en grandes surfaces ou sur Internet. Ces lunettes peu chères proposent des corrections basiques ; elles n’ont pas la prétention de corriger un quelconque trouble de la vue comme l’hypermétropie, la myopie ou l’astigmatie. Ce sont simplement deux loupes, qui grossissent selon plusieurs dioptries, l’unité de mesure de la presbytie, allant de +0,50 à +4.

Un test simple permet de trouver la dioptrie qui convient : essayer plusieurs grossissements les uns après les autres sur un texte lu à la même distance. Pour ne pas gêner la vue de loin lorsqu’on les porte et ne pas avoir à les enlever lorsqu’on lève le nez, certaines lunettes loupe à double foyer « bifocale » existent. Le grossissement se situe exclusivement au niveau de la partie basse du verre. Certaines lunettes loupe dites « dégressives » ou « mi-distance » proposent un grossissement décroissant du bas du verre vers le haut.

Les lunettes loupe rendent service aux emmétropes

Une catégorie de personnes -un quart de la population environ - peut tout à fait utiliser ces lunettes loupe pour effectuer des tâches de près, comme lire ou travailler sur ordinateur : ce sont des personnes emmétropes c’est à dire sans défaut de vision sous-jacent. De ce fait, elles n’ont jamais eu besoin de porter de verres correcteurs avant l’apparition de la presbytie. Chez elles, les lunettes loupe corrigent correctement la vue lors de la lecture rapprochée.

Dr Catherine Albou-Ganem, chirurgien-ophtalmologiste (Paris), vice-présidente de la Société Française d’Ophtalmologie (SFO) : « Chez les personnes emmétropes, les lunettes loupe peuvent être proposées en dépannage pour deux raisons. Tout d’abord, parce qu’elles n’ont aucun autre défaut de vision (astigmatisme, myopie ou hypermétropie) et ensuite parce que les deux yeux sont symétriques dans la correction optique. Cependant, les verres sont de moins bonne qualité, ils sont pour la plupart dénués de filtre en particulier pour la lumière bleue, sans traitement de surface notamment « antireflet » et ne corrigent pas les aberrations optiques pouvant entraîner des distorsions de l’image en périphérie du verre ».

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Lundi 22 Mai 2017 : 11h01
Mis à jour le Lundi 22 Mai 2017 : 11h02
Source : D’après un entretien avec le Dr Catherine Albou-Ganem, chirurgien-ophtalmologiste (Paris), vice-présidente de la Société Française d’Ophtalmologie (SFO) 
A lire aussi
Presbytie : que faire lorsque la vision de près diminue ? Publié le 10/11/2016 - 09h45

On le sait, mais on n’y est pas bien préparé : la vision de près commence à baisser au beau milieu de notre existence. Notre pays compte 26 millions de personnes presbytes, soit plus d’1 Français sur 3. On atteindra les 40% de presbytes en 2020. Aux extrêmes, certains commenceront à...

Presbytie : on y passe tous ! Publié le 26/10/2015 - 13h43

Vous avez des difficultés à voir de près ? A lire un livre sans le tenir à bout de bras ? N’ayez aucune honte, ce trouble de la vision, en particulier du cristallin, appelé presbytie, touche 20 millions de Français et d’après le Docteur Olivier Laplace, chirurgien ophtalmologiste à...

Hypermétropie Publié le 10/12/2001 - 00h00

L'hypermétropie est une anomalie de la vision qui demande des efforts oculaires constants pour voir net. La plupart des mammifères à l'état sauvage sont hypermétropes.

Presbytie : toutes les solutions pour la corriger Publié le 06/11/2015 - 10h38

En France, 20 millions de personnes seraient concernés par la presbytie. Ce défaut visuel dégradant la vision de près, est causé par le vieillissement du cristallin qui ne permet plus une bonne « mise au point » de l’œil. Chirurgie, lunettes, lentilles, implants ou encore gymnastique...

Plus d'articles