Gelée royale : pour qui, pour quoi ?

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Mercredi 28 Décembre 2011 : 11h53
Mis à jour le Jeudi 09 Avril 2015 : 16h16
-A +A

La gelée royale, avec son nom prestigieux et son origine un peu mystérieuse, est un produit de santé séduisant. Tour d'horizon de ses vrais atouts et des précautions à prendre.

La gelée royale, le lait des abeilles

La gelée royale est appelée lait des abeilles parce qu'elle remplit à peu près la même fonction que ce dernier. Elle est utilisée pour nourrir les larves des abeilles pendant les premiers stades de leur développement. Quant à son qualificatif de "royale", elle le doit au fait qu'elle est la nourriture exclusive de la reine des abeilles. Les reines vivent quatre à cinq ans alors que les abeilles ordinaires meurent au bout de quelques mois (pour les plus chanceuses). La gelée royale a donc dans notre imaginaire la place d'un produit un peu mythique, qui permettrait d'allonger la vie et d'augmenter la fertilité. Les reines sont en effet aussi les seules abeilles capables de pondre des œufs. La réalité n'est pas aussi rose, mais la gelée royale a tout de même des atouts.

Quels sont les vrais bénéfices de la gelée royale ?

Si l'ingrédient principal de la gelée royale est l'eau, elle contient aussi des sucres, des protéines et des graisses. D'autres éléments sont plus précieux, notamment les vitamines, du groupe B principalement, mais aussi des minéraux et des oligo-éléments. Les études scientifiques qui se sont penchées sur la gelée royale ne sont pas très nombreuses.

Les bienfaits théoriques de la gelée royale ne sont pour l'instant pas étayés par des données très fiables. Une certaine efficacité antibiotique a cependant été observée, ainsi qu'un effet similaire à celui des oestrogènes - on conseille donc parfois d'en prendre au moment de la ménopause. Plus traditionnellement, la gelée royale est utilisée comme un "renforçant" ou un "énergisant". On la conseille notamment en cas de convalescence, de période de stress ou de grosse fatigue.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Mercredi 28 Décembre 2011 : 11h53
Mis à jour le Jeudi 09 Avril 2015 : 16h16
A lire aussi
Miel Publié le 10/07/2001 - 00h00

Alors que le sucre est maudit, le miel jouit d'une aura en acier inoxydable. Pourtant il en contient près de 75 % et des résidus de pesticides en prime ! Est-ce parce qu'il fut la nourriture des Dieux ? ...

Fatigue sexuelle Publié le 05/10/2015 - 10h55

Le manque d’énergie sexuelle doit être pris en considération dès lors qu’il interfère avec le quotidien du couple. Les plantes agissent en douceur et peuvent vous aider à retrouver le chemin du plaisir. Ginseng, gingembre, tribulus, maca : les plantes au secours du désir.

Plus d'articles