Faire l’amour régulièrement, c’est bon pour le coeur !

Publié par Aline Garcin, journaliste santé le Mercredi 04 Juillet 2018 : 15h00

Des rapports sexuels réguliers n'auraient que des bienfaits pour le coeur, selon la Fédération Française de Cardiologie. Des troubles sexuels pourraient par contre être le signe d'une maladie cardiovasculaire.

© Istock
PUB

Quand le mercure monte, le désir aussi ! L'été est souvent considéré comme la saison des ébats amoureux. La Fédération Française de Cardiologie (FFC) profite de l'occasion pour nous rappeler les bienfaits de parties fines régulières. Le sport en chambre pourrait ainsi prévenir les troubles cardio-vasculaires.

"Un rapport sexuel représente un effort physique modéré comparable à la montée de 20 marches à bonne allure", explique le Pr François Carré, cardiologue et ambassadeur de la FFC. Cette activité contribue à renforcer le muscle cardiaque et favorise ainsi l'élimination des toxines de l'organisme. Un remède bien plus agréable qu'une boisson détox. 

La panne, un signe d'alerte

Mais faire l'amour, c'est aussi bon pour le moral ! Au moment de l'orgasme, de la sérotonine, de la dopamine et de l'endorphine sont libérées dans l'organisme. Des hormones aux propriétés anti-stress et anti-déprime.

Quant à l'accident cardiaque durant un rapport sexuel, il est très rare, contrairement aux idées reçues. Moins d'1 % des décès par arrêt cardiaque seraient liés à des ébats vigoureux.

Si vous hésitez encore à faire des galipettes cet été, peut-être est-ce parce que vous souffrez de pannes. Il faut savoir qu'une panne sexuelle est souvent le premier signe discret d'une maladie cardio-vasculaire latente chez l'homme. La perte d’érection précèderait fréquemment de 3 à 5 ans la survenue d’un accident cardio-vasculaire aigu.

PUB

Raviver la flamme en été

Dès l'apparition de troubles, il est donc préférable de prévenir son médecin traitant afin de trouver une solution. Car, Messieurs, vous êtes loin d'être seuls. La dysfonction érectile toucherait entre 30 et 40 % des hommes. Les troubles sexuels "peuvent bénéficier de traitements efficaces, y compris si l’on souffre d’une maladie cardio-vasculaire", rassure le Pr Claire Mounier-Vehier.

Si votre couple accuse une baisse de désir, voici une astuce (de saison) pour mesdames afin de raviver la flamme. Profitez de l’été pour "oublier" d’enfiler vos sous-vêtements. Portez un petit haut à même la peau avec une jupe légère, ou optez pour la traditionnelle robe d’été ni trop courte ni transparente.

Toute la journée, laissez-vous vous envahir par l’interdit, avant de faire monter la température une fois rentrée chez vous.

Publié par Aline Garcin, journaliste santé le Mercredi 04 Juillet 2018 : 15h00
Source : "L'été est là - Profitez-en pour vous épanouir sexuellement, c'est bon pour le coeur !", Fédération Française de Cardiologie, 3 juillet 2018
PUB
PUB
A lire aussi
Sexualité et maladie cardiovasculaire : ne pas s’abstenir !Publié le 21/01/2016 - 10h38

Après un accident cardio-vasculaire, la peur de la récidive et de la mort subite, le "maternage" excessif du conjoint, le sentiment de fragilité et de dévalorisation de soi… paralyse : la sexualité n’existe plus. Or, non seulement la sexualité n’est pas risquée pour le cœur, mais elle
...

Savez-vous judicieusement vous préparer pour l’été ?Publié le 15/06/2012 - 09h43

L’été est déjà là et les vacances tant attendues approchent. Ne gâchez pas votre été en faisant des erreurs. Alimentation, exposition aux UV, contraception, prévention des infections sexuellement transmissibles, etc. Faites le point maintenant pour un été réussi !

Plus d'articles