Escherichia Coli enterohémorragique : l’épidémie se propage

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 01 Juin 2011 : 15h06
Mis à jour le Mercredi 01 Juin 2011 : 15h06

La bactérie Escherichia Coli enterohémorragique continue à faire des victimes. En Allemagne, là où se situe le foyer épidémique, on dénombre maintenant 373 personnes infectées et 15 décès. Les autres pays européens ne sont pas épargnés, avec une soixante de cas et un décès en Suède. En France, nous en sommes à 6 cas d’infection. Toutes ces victimes ont effectué récemment un séjour en Allemagne, confirmant le lieu d’origine de l’épidémie.

© getty

Risque de syndrome hémolytique et urémique

Rappelons cette bactérie peut provoquer des diarrhées, notamment hémorragiques, et plus graves encore, des insuffisances rénales fatales.

La nouveauté est que les concombres importés d’Espagne ne font plus partie des suspects. Ceci dit, l’origine de l’épidémie reste inconnue. Les analyses sont en cours pour trouver les aliments en cause dans cette intoxication alimentaire qui continue à se propager à grande vitesse.

PUB

Pas de panique

En attendant d’en savoir plus, pas de panique. La sécurité alimentaire qui règne dans notre pays est de haut niveau. Par ailleurs, les victimes sont des sujets fragilisées. Mais que cela ne vous empêche pas de respecter les règles d’hygiène de base : lavage des mains avant de faire la cuisine et de passer à table ; lavage et épluchage des fruits et des légumes ou cuisson.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 01 Juin 2011 : 15h06
Mis à jour le Mercredi 01 Juin 2011 : 15h06
Source : Le Figaro, France Soir, 1er juin 2011.
A lire aussi
Enfant : pas de lait cru, pas de viande hachée rosée !Publié le 02/05/2006 - 00h00

Le syndrome hémolytique et urémique est une maladie le plus souvent d'origine alimentaire, rare mais potentiellement grave chez les enfants. À la suite de deux épidémies survenues coup sur coup en 2005, certaines règles alimentaires et d'hygiène sont rappelées, notamment celles de ne pas...

L'association dépression et attaques de panique est fréquentePublié le 14/07/2000 - 00h00

Les troubles panique sont fréquents. Ceux qui en sont atteints subissent de véritables attaques au cours desquelles ils ont l'impression de vivre leur mort imminente. Quand ces troubles sont associés à un état dépressif, le pronostic est plus sombre. Dans tous les cas une prise en charge...

Plus d'articles