Entorse

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 06 Septembre 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 03 Mars 2014 : 15h18
-A +A

Les ligaments sont des fibres très résistantes et peu extensibles, qui ont pour principale fonction d'unir les os aux articulations. L'appareil articulaire en est ainsi renforcé.

Une entorse - souvent appelée foulure - est un étirement ou une déchirure de ces ligaments.

Elle survient lors d'un faux mouvement, c'est-à-dire lorsque l'articulation dépasse ses limites physiologiques.

Entorse : Comprendre

Une personne victime d'une entorse est prédisposée à en avoir d'autres, l'articulation demeurant plus fragile.

Une entorse peut présenter trois degrés de gravité assez semblables :

Degré 1 (ligaments étirés mais non déchirés)

  • douleur (pouvant durer jusqu'à trois semaines) ;
  • possible coloration bleutée de la région atteinte ;
  • légère inflammation ;
  • capacité à utiliser le membre blessé ;
  • consultation médicale non requise en général.

Degré 2 (ligaments étirés et partiellement déchirés)

  • présence des trois premiers symptômes du degré 1 ;
  • capacité très réduite à utiliser le membre blessé.

Degré 3 (ligaments déchirés)

  • possibilité d'entendre la déchirure ou le craquement lors du traumatisme ;
  • douleur intense au toucher ;
  • saignement interne abondant (hématome important) ;
  • inflammation importante ;
  • impossibilité de bouger le membre ;
  • risque de confusion avec une fracture ;
  • risque de luxation (n'étant plus protégée par les ligaments, l'articulation sort de son axe).

Entorse : Causes

Entorse de degrés 1 et 2 (ligaments étirés mais non déchirés ; ligaments étirés et partiellement déchirés)

Faux mouvements : se fouler la cheville en marchant ou se tordre le pouce en jouant au ballon sont des exemples de faux mouvements responsables d'une entorse de degré 1 ou 2. La vitesse des réflexes se fait plus lente en vieillissant, de sorte que les faux pas - et les entorses - gagnent en fréquence avec l'âge.

Entorse de degré 3 (ligaments déchirés)

Sports énergiques : la pratique d'un sport vigoureux (hockey, ski de fond, course à pied, foot, basketball, tennis, etc.) est la principale responsable des entorses de degré 3. Qui plus est, un manque d'échauffement, un entraînement insuffisant et un équipement inapproprié (fixations de ski trop grandes par exemple) augmentent dangereusement les risques d'entorse.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 06 Septembre 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 03 Mars 2014 : 15h18
Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001.
A lire aussi
Cheville douloureuse Publié le 31/05/2001 - 00h00

La cheville est une articulation particulièrement vulnérable, car elle soutient une partie du corps tout en permettant le transfert de poids lors du mouvement.Que l'on marche, court ou saute, cette double fonction est stressante pour l'articulation et les traumatismes sont fréquents.Les grands...

L'entorse, la soigner et éviter les récidives Publié le 21/04/2008 - 00h00

L'entorse correspond à l'étirement ou la déchirure de ligaments au niveau d'une articulation. Les chevilles sont le plus souvent touchées. Que faut-il faire et ne pas faire en cas d'entorse et comment prévenir les récidives ?

Entorse : comment savoir si elle est légère ou grave ? Publié le 17/03/2013 - 23h00

" Ouille, zut ! " Dans votre précipitation, vous avez raté une marche !Et la douleur soudaine, aiguë, ne laisse pas planer le moindre doute : vous vous êtes foulé(e) la cheville !Il ne reste plus qu’à espérer que cela ne soit pas trop grave...

Plus d'articles