Ecchymoses, hématomes et pétéchies

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 11 Avril 2013 : 16h46
-A +A

Les ecchymoses, les hématomes et les pétéchies sont tous trois des hémorragies sous-cutanées.

Ecchymoses, hématomes et pétéchies : Comprendre

  • Les ecchymoses (purpura ecchymotique) sont fréquentes et tout à fait bénignes dans 95 % des cas.

    Les femmes y sont particulièrement sujettes, car leur peau est plus fine et les changements hormonaux fragilisent les vaisseaux sanguins.

    Les personnes âgées ont également la peau plus transparente.

  • Les hématomes sont des épanchements sanguins qui se produisent dans un organe, dans la paroi d'un muscle ou de l'abdomen.

    Ils sont donc invisibles au début, mais peuvent apparaître à la surface de la peau avec le temps.

  • Il y a deux types de pétéchies (purpura pétéchial) :

    Celles qui sont causées par un déficit de plaquettes sanguines (éléments importants dans le processus de coagulation) et celles qui surviennent alors que les plaquettes sont saines.

    Les pétéchies sont rares et sont plus graves que les ecchymoses ou les hématomes, car elles indiquent presque toujours un problème sérieux.

Les symptômes sont les suivants :

Ecchymoses et hématomes :

  • Taches de taille variable, rougeâtres ou bleuâtres.
  • Parfois enflure et douleur au toucher.
  • Blanchissent quand on appuie dessus.
  • Tournent au bleu, au vert et au jaune avant de disparaître complètement.
  • Peuvent prendre plusieurs jours à apparaître après un traumatisme.
  • Peut s'accompagner de fièvre dans le cas d'un hématome.

Pétéchies :

  • Très petites lésions rouges (moins de 3 mm).
  • Se manifestent subitement et en grand nombre.
  • Apparaissent surtout sur les jambes.
  • Ne blanchissent pas quand on appuie dessus.
  • Absence de douleur, d'enflure ou de démangeaisons.
  • Disparaissent après quelques jours en laissant des tâches brunâtres.

Ecchymoses, hématomes et pétéchies : Causes

Les différentes causes des écchymoses et hématomes :

  • Traumatismes.

    Un traumatisme cause presque toujours une ecchymose.

    Et si le coup a été violent (comme un coup de bâton de baseball sur une jambe), l'hémorragie peut se faire à la fois à la surface de la peau et à l'intérieur de la jambe, causant simultanément une ecchymose et un hématome.

  • Médicaments.

    Avec les années, la cortisone amincit la peau, la rendant plus vulnérable aux ecchymoses.

    De plus, les personnes qui prennent de l'aspirine, des anticoagulants, des anti-inflammatoires ou de la cortisone par voie orale ou par inhalateur sont plus susceptibles de faire des ecchymoses.

    Pourquoi ? Parce que ces médicaments nuisent au bon fonctionnement des plaquettes sanguines.

Les différentes causes des pétéchies :

  • Affections des plaquettes sanguines.

    Telles que lymphomes, métastases cancéreuses, leucémie, maladie de Hodgkin, sida, myélodysplasie, maladie de Bernard-Soulier, infections bactériennes graves (comme la bactérie mangeuse de chair).

    Les déficits en vitamine K, C et B12 affectent également la coagulation.

    Les abus importants d'alcool ou de drogue affaiblissent également les plaquettes.

    Lorsque la maladie est très avancée, elle peut en outre provoquer des hématomes.

  • Médicaments.

    Les médicaments qui causent des ecchymoses peuvent aussi provoquer des pétéchies

    (voir plus haut).

  • Maladies qui ne touchent pas les plaquettes sanguines.

    Telles que polyarthrite rhumatoïde, vasculite, lupus érythémateux disséminé, maladie de Werlhof ou de Sjogrën (maladies de la peau bénignes et très rares).

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 11 Avril 2013 : 16h46
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.
A lire aussi
Oeil au beurre noir Publié le 13/11/2001 - 00h00

L'apparition d'une ecchymose périorbitaire, mieux connue sous le nom d'œil au beurre noir, est toujours une expérience traumatisante. Bénigne dans la très grande majorité des cas, elle n'empêche pas de poursuivre normalement le cours de ses activités.

Hémophilie Publié le 07/05/2003 - 00h00

Bien que rare, l'hémophilie est une maladie héréditaire qui se distingue par ses caractéristiques particulières (touchant essentiellement les hommes dans ses formes graves) et son histoire (maladie de la famille royale anglaise et de la famille impériale russe).Le point sur l’hémophilie,...

Plus d'articles