Douleur sciatique

Le nerf sciatique
Composé de plusieurs racines, il prend naissance dans le haut de chaque fesse et descend dans la jambe jusqu'à la hauteur du genou, où il se divise en deux sections. Après cette division, une partie (appelée nerf sciatique poplité externe) a pour fonction d'innerver les muscles du devant de la jambe, tandis que l'autre partie (appelée nerf sciatique poplité interne, ou tibial postérieur) innerve les muscles de l'arrière de la jambe.

La douleur sciatique
Dans la très grande majorité des cas, la douleur sciatique - de son vrai nom la sciatalgie - provient d'une compression, d'une irritation ou d'un dommage à une racine du nerf sciatique et, plus rarement, de deux ou plusieurs racines. 

Quelles formes peuvent prendre les douleurs sciatiques ?

  • habituellement, la douleur part de la fesse et va jusqu'en dessous du genou ;
  • la douleur peut parfois irradier jusqu'au pied ;
  • la douleur peut n'être ressentie qu'en bas du genou, jusqu'au pied ;
  • la douleur peut toucher une ou deux jambes ;
  • engourdissement et picotements de la zone douloureuse ;
  • perte de sensations à la jambe (faiblesse musculaire) ;
  • difficulté à bouger le pied et les orteils ;
  • difficulté à relever le pied à la marche (rare) ;
  • incontinence urinaire ou incontinence anale (extrêmement rare) ;
  • dysfonctionnement érectile ou impuissance (extrêmement rare).

Hernie discale
C'est la principale cause de douleur sciatique. La hernie discale survient lorsqu'une partie du disque lombaire (coussin entre deux vertèbres) sort de sa cavité naturelle et vient comprimer une ou plusieurs des racines du nerf sciatique. Un trop grand effort physique (comme soulever un objet trop lourd), certains sports de contact (hockey, football, etc.) ou même un mouvement banal peuvent provoquer le déplacement d'un disque.

Les femmes enceintes, à cause du surplus de poids, sont sujettes à une hernie discale. En plus de la douleur sciatique, la hernie entraîne des douleurs au dos. Il arrive, mais c'est extrêmement rare, que le disque vienne comprimer les racines innervant les organes génitaux et les sphincters. Une incontinence urinaire ou anale, ou même un dysfonctionnement érectile peuvent alors être observés.

Sténose spinale centrale
L'usure des structures de la colonne vertébrale peut causer un rétrécissement de l'intérieur de la colonne, ce qui compresse et irrite les racines du nerf sciatique, de même que cela nuit à la circulation sanguine qui nourrit les racines. De façon caractéristique, ce type de sténose entraîne des douleurs sciatiques dans les deux jambes, douleurs qui se manifestent à la marche ou en position debout immobile.

Sténose spinale latérale
Il s'agit du rétrécissement des orifices par lesquels sortent les racines du nerf sciatique, dû lui aussi à l'usure des structures de la colonne vertébrale. La compression et l'irritation des racines provoquent de la douleur, laquelle se manifeste le plus souvent dans une seule jambe. Elle peut se présenter à la marche ou au repos.

Traumatisme
Un accident de voiture qui entraîne une fracture du bassin, par exemple, peut endommager le nerf sciatique.

Cancer
Une tumeur à la colonne vertébrale, au bassin ou des métastases (cancer qui se répand dans l'organisme) risquent également de comprimer une ou plusieurs racines du nerf sciatique.

Prendre des analgésiques
Du paracétamol aidera à soulager la douleur. Des anti-inflammatoires peuvent aussi être utilisés. Vous pouvez prendre un des deux médicaments ou les deux si la douleur est difficile à maîtriser.

Etendre son dos
Étendez-vous sur le dos, genoux repliés sur vous, de façon à ce que votre dos soit complètement appuyé sur la surface où vous êtes couché. Le dos doit être le plus droit possible ; un oreiller sous la tête vous y aidera. Gardez la position quelques minutes, jusqu'à ce que la douleur s'atténue.

Adopter la position fœtale
Étendez-vous sur le côté, tête et genoux repliés sur le ventre (couché en boule). Ou encore, couchez-vous sur le dos, hanches et genoux fléchis à 90 degrés, les jambes reposant sur une chaise. Gardez la position jusqu'à ce que vous vous sentiez mieux.

Réchauffer l'endroit douloureux
Couvrez-le d'une source de chaleur, comme une couverture électrique, un sac chauffant ou prenez un bain chaud. Restez ainsi pendant 20 à 30 minutes. À répéter plusieurs fois par jour, au besoin.

Se faire masser
Les massages soulagent la douleur car ils aident à libérer de l'endorphine qui agit comme analgésique naturel. Faites-vous masser doucement la zone douloureuse, le bas du dos et la fesse. Il faut éviter d'appuyer trop fort car cela pourrait provoquer des douleurs.

Bouger
Il ne sert à rien de rester au lit pendant plusieurs jours en attendant que la douleur disparaisse complètement. Continuez à vaquer à vos occupations, au moins un peu, car bouger aidera à régler le problème.

Reprendre doucement les activités physiques
Dès que la douleur sciatique s'atténue, commencez progressivement à faire de l'exercice physique (comme de la marche), selon votre degré de tolérance. L'exercice aide à prévenir ou à faire disparaître la douleur plus rapidement. Demandez à votre médecin de vous suggérer une série d'exercices.

Éviter les trop grands efforts physiques
Si vous ne voulez pas avoir d'hernie discale, évitez les efforts physiques pour lesquels vous n'êtes pas entraîné.

  • Vous ressentez une douleur très forte.
  • La douleur persiste plus de trois semaines.
  • Vous constatez une faiblesse dans la jambe.
  • Vous souffrez d'incontinence urinaire ou anale, ou même de dysfonctionnement érectile.

Le médecin notera les détails pertinents et procédera à un examen physique. Il peut prescrire une radiographie de la colonne vertébrale, une tomodensitométrie axiale (scanner) ou un examen par résonance magnétique pour identifier la cause de la sciatalgie. Quelquefois requise, l'électromyographie (EMG) permet d'évaluer les dommages aux racines du nerf sciatique. Des prises de sang peuvent aussi faire partie du bilan.

Hernie discale
En général, le disque lombaire sorti de sa cavité a tendance à se replacer tout seul. Une hernie discale requiert toutefois que l'on ralentisse ses activités régulières pendant quelques semaines, plus rarement pendant plusieurs mois. Des analgésiques, des anti-inflammatoires ou même des injections de cortisone peuvent être prescrits pour soulager la douleur. La kinésithérapie pourra être recommandée par le médecin, surtout si la douleur est encore présente après quatre à six semaines. Elle est utile pour soulager la douleur (par des ultrasons, de petits courants électriques, des massages, etc.) et pour accélérer la récupération (par un programme d'exercices spécifiques). Moins de 5 % des cas exigent une chirurgie pour enlever le disque lombaire. Les femmes enceintes qui ont une hernie discale se verront habituellement suggérer de la kinésithérapie pour bénéficier d'un soulagement. Le problème se règle habituellement après la naissance du bébé.

Sténose spinale centrale et latérale.
Des analgésiques ou des injections de cortisone seront prescrits. Dans certains cas, il faudra recourir à la chirurgie pour diminuer la sténose.

Traumatisme
La chirurgie peut être requise pour stabiliser la fracture. Sinon, des analgésiques, de la kinésithérapie - ou les deux ensemble - seront prescrits. Plus le traumatisme est sévère, plus les risques d'une douleur sciatique chronique sont élevés.

Cancer
Le traitement requis pour soigner la maladie sera immédiatement entrepris.

Initialement publié le 31/05/2001 - 02h00 et mis à jour par <a href="/taxonomy/term/19206" hreflang="fr">Dr Philippe Presles</a> le 10/06/2013 - 18h43

Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005

Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Le syndrome de la queue de cheval, une urgence Publié le 28/12/2015 - 14h53

Le syndrome de la queue de cheval résulte d’une compression du faisceau nerveux situé en dessous de la 2 e vertèbre lombaire , dans le bas du dos, et que l’on appelle « queue de cheval ». Handicapant, le syndrome de la queue de cheval nécessite une p...

Docteur, j'ai souvent mal dans le bas du dos Publié le 20/11/2015 - 15h30

Très fréquentes, les douleurs dans le bas du dos sont appelées lombalgies, qui touchent les vertèbres lombaires. Le plus souvent bénigne, la douleur dans le bas du dos disparaît spontanément en quelques semaines. Mais parfois, elle perdure. Pourquoi,...

Comment reconnaître une sciatique ? Publié le 28/12/2015 - 12h17

La sciatique désigne une douleur vive liée à une irritation du nerf sciatique. Les symptômes peuvent varier légèrement selon l’origine exacte de la sciatique et notamment selon la racine du nerf sciatique comprimée (ou hernie discale), mais ils sont...

TMS : les membres inférieurs aussi ! Publié le 24/05/2012 - 12h26

Les TMS , ou troubles musculo-squelettiques , représentent la première cause de maladie professionnelle. Ces affections représentent donc un enjeu social et économique majeur. La prévention doit porter sur tous les types de TMS , dont ceux qui touche...

Plus d'articles