Douleur à la colonne vertébrale

Douleur à la colonne vertébrale

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 03 Décembre 2012 : 13h28

On les appelle cervicalgie, dorsalgie ou lombalgie, selon la zone atteinte :cou, dos, région lombaire.

Dans 90 % des cas, les douleurs à la colonne vertébrale sont d'ordre mécanique et dues à des entorses articulaires ou à des problèmes de disques intervertébraux. Les lombalgies sont les plus fréquentes.

La plupart des gens connaîtront un problème de colonne vertébrale au cours de leur vie. Seulement 10 % d'entre eux iront consulter leur médecin.

Douleur à la colonne vertébrale : Examens

Il est normal que le médecin fasse un examen complet, qu'il précise l'origine de la douleur et qu'il fournisse des renseignements adéquats au patient.

Douleur à la colonne vertébrale : Traitement

Le traitement des douleurs d'origine mécanique (entorse, hernie discale, etc.) commence d'abord par l'éducation du patient : il doit comprendre d'où vient le problème et de quelle façon il peut y remédier.

  • Techniques manuelles ou mécaniques douces.

    Il s'agit de tractions lombaires, de mobilisations et de manipulations.

    Les tractions lombaires sont des tractions manuelles ou mécaniques exercées dans l'axe de la colonne pour diminuer la pression sur les vertèbres ou sur les disques entre les vertèbres.

    La mobilisation ressemble à une manipulation douce, mais qui n'excède pas le jeu normal de l'articulation.

    La manipulation, quant à elle, consiste à mettre la vertèbre en tension maximale et à la porter au-delà du jeu normal de l'articulation.

    On entend quelquefois un craquement.

    La documentation médicale actuelle parle d'efficacité comparable de ces différentes techniques. Normalement, on constate une amélioration au bout de cinq séances de traitement. Évitez les traitements qui durent des mois ou des années.

  • Parallèlement, les divers professionnels de la santé utilisent plusieurs méthodes qui ont pour but de diminuer la douleur ou de détendre, mais qui ne changent rien au problème mécanique : ultrasons, laser, baumes, acupuncture, TENS (courant électrique analgésique), massage, biofeedback.
  • Médicaments.

    Sur prescription médicale, on peut obtenir des anti-inflammatoires, des analgésiques et recevoir des injections de cortisone. Il convient de souligner que la cortisone, puissant anti-inflammatoire, ne modifie en rien le problème mécanique.

  • Intervention chirurgicale.

    Elle n'est indiquée qu'en dernier recours.

  • Programmes d'exercices.

    À long terme, pour les problèmes mécaniques reliés à une arthrose ou à une lésion discale, les programmes d'exercices physiques réguliers constituent la meilleure forme de traitement.

    Un bon programme d'entraînement comporte trois composantes :

    • exercices d'aérobic,
    • musculation,
    • étirements.

Ces exercices doivent être pratiqués au moins trois fois par semaine.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 03 Décembre 2012 : 13h28
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.
A lire aussi
Lombalgies Publié le 19/02/2003 - 00h00

La lombalgie correspond à une douleur de la région lombaire dans la partie basse du dos.Elle est dite « commune » lorsqu’elle n’a pas de cause inflammatoire, traumatique, tumorale ou infectieuse (90% des cas de lombalgie).6 millions de Français consultent chaque année pour lombalgie....

Douleur aux articulations (polyarthralgie)Publié le 14/10/2005 - 00h00

Les douleurs articulaires sont sans aucun doute un des problèmes de santé les plus répandus. En vieillissant, chacun d'entre nous risque de développer des douleurs chroniques aux épaules, aux coudes, aux poignets, aux mains, aux hanches, aux genoux et aux pieds. Au dos aussi puisque la colonne...

Difficulté à marcherPublié le 31/05/2001 - 00h00

La marche est un mouvement complexe. Elle fait appel à la coordination entre le système nerveux central (cortex, sous-cortex, cervelet et moelle épinière), le système nerveux périphérique (nerfs) et l'appareil locomoteur (muscles, os et articulations).La marche dépend également de...

Plus d'articles