Douleur à la colonne vertébrale

Les symptômes peuvent être difficiles à interpréter par le patient :

  • les douleurs cervicales irradient souvent dans la région de l'omoplate ;
  • les douleurs dorsales irradient souvent vers les côtes et le sternum ;
  • les douleurs dorsales basses irradient souvent dans le bassin ;
  • les douleurs lombaires irradient souvent jusqu'aux muscles fessiers et aux jambes ;
  • en outre, ces douleurs peuvent entraîner une limitation partielle des mouvements ou une sensation de blocage.
  • Traumatismes physiques dus à une mauvaise forme physique, à l'exercice de métiers physiquement exigeants, à la pratique de sports violents ou à de faux mouvements. Ils peuvent entraîner une hernie discale.
  • Causes psychologiques telles que le stress et les troubles de santé mentale.
    Elles sont souvent responsables des douleurs chroniques.
  • Déviations de la colonne.
    La scoliose (déviation de la colonne vertébrale ou du bassin en "S") et la cyphose (dos rond) sont des affections généralement héréditaires qui causent un déséquilibre de la colonne vertébrale.
  • Arthrose et arthrite.
    L'arthrose est le vieillissement normal des articulations, tandis que l'arthrite est une maladie des articulations.
  • Infections et tumeurs (quoique graves, elles sont plutôt rares).
  • Les 48 premières heures.

    Mettez de la glace sur la région douloureuse plusieurs fois par jour et aussi longtemps que vous le pouvez.
    La chaleur n'est pas recommandée pendant cette période, car elle peut augmenter l'inflammation.

    Maintenir la zone atteinte au repos
    (sans nécessairement se mettre au lit) et éviter les mouvements importants.
    Les études montrent qu'il n'y a pas d'avantages à rester au lit plus de deux jours.

    Vous pouvez utiliser des analgésiques et des anti-inflammatoires en vente libre en pharmacie pour soulager la douleur. Avec les anti-inflammatoires, il faut respecter la dose recommandée par le fabricant. Vous pouvez prendre un des deux médicaments ou les deux si la douleur est difficile à maîtriser.
  • Après 48 heures.

    La glace ou la chaleur peuvent être employées pour soulager la douleur.
    Consultez votre médecin si la situation ne s'améliore pas.
  • Consulter un médecin avant tout.

    Il est important d'avoir un diagnostic précis avant d'entreprendre une série de traitements.
  • Attention aux conseils des amis !

    Vos proches auront sûrement mille et un conseils à vous prodiguer sur la façon de vous asseoir, de vous coucher, de placer l'écran de votre ordinateur, etc.
    Ne faites rien sans demander l'avis d'un médecin : ce qui peut soulager la douleur de l'un peut aggraver celle de l'autre. D'où l'importance d'un bon diagnostic.
  • Éviter d'acheter trop vite.

    Bien qu'il existe sur le marché nombre de chaises, matelas, oreillers, semelles électromagnétiques, collets cervicaux, soutiens lombaires et coussins "bons pour le dos", n'en achetez pas sans l'avis d'un médecin ou autre spécialiste.
    En effet, il n'est pas certain que ces objets conviennent à votre type de problème. Ils pourraient même l'aggraver.
  • Vos douleurs durent depuis plus de 48 heures.
  • Vous êtes incapable de reprendre vos activités normales.
  • Les symptômes se sont aggravés : douleurs et engourdissements dans les jambes ou les bras.

Il est normal que le médecin fasse un examen complet, qu'il précise l'origine de la douleur et qu'il fournisse des renseignements adéquats au patient.

Le traitement des douleurs d'origine mécanique (entorse, hernie discale, etc.) commence d'abord par l'éducation du patient : il doit comprendre d'où vient le problème et de quelle façon il peut y remédier.

  • Techniques manuelles ou mécaniques douces.

    Il s'agit de tractions lombaires, de mobilisations et de manipulations.
    Les tractions lombaires sont des tractions manuelles ou mécaniques exercées dans l'axe de la colonne pour diminuer la pression sur les vertèbres ou sur les disques entre les vertèbres.
    La mobilisation ressemble à une manipulation douce, mais qui n'excède pas le jeu normal de l'articulation.

    La manipulation, quant à elle, consiste à mettre la vertèbre en tension maximale et à la porter au-delà du jeu normal de l'articulation.
    On entend quelquefois un craquement.

    La documentation médicale actuelle parle d'efficacité comparable de ces différentes techniques. Normalement, on constate une amélioration au bout de cinq séances de traitement. Évitez les traitements qui durent des mois ou des années.
  • Parallèlement, les divers professionnels de la santé utilisent plusieurs méthodes qui ont pour but de diminuer la douleur ou de détendre, mais qui ne changent rien au problème mécanique : ultrasons, laser, baumes, acupuncture, TENS (courant électrique analgésique), massage, biofeedback.
  • Médicaments.

    Sur prescription médicale, on peut obtenir des anti-inflammatoires, des analgésiques et recevoir des injections de cortisone. Il convient de souligner que la cortisone, puissant anti-inflammatoire, ne modifie en rien le problème mécanique.
  • Intervention chirurgicale.

    Elle n'est indiquée qu'en dernier recours.
  • Programmes d'exercices.

    À long terme, pour les problèmes mécaniques reliés à une arthrose ou à une lésion discale, les programmes d'exercices physiques réguliers constituent la meilleure forme de traitement.
    Un bon programme d'entraînement comporte trois composantes :
    • exercices d'aérobic,
    • musculation,
    • étirements.

Ces exercices doivent être pratiqués au moins trois fois par semaine.

Initialement publié le 31/05/2001 - 02h00 et mis à jour par Dr Philippe Presles le 26/11/2012 - 16h15

Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.

Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
DALILOU

bonjour j'aimerais que me donne des conseils voila j'ai une double hernie discale et nerf sciatique avec douleurs très pénibles il y des jours ou je peut meme mettre mes pieds par terre si on peu me donner des conseils merci a vous

colette59400

il faut voir au plus vite un neuro-chirurgien, je sais de quoi je parle j'ai été opérée à plusieurs reprises. Bon courage à vous

PUB
A lire aussi
Les lombalgies : ménagez votre colonne vertébrale Publié le 20/11/2015 - 17h38

Qui n'a pas eu mal au dos ? La lombalgie, ou mal de dos, est très fréquente puisqu'on estime qu'elle touche environ 70% des adultes de tous âges. Lorsqu'elle survient brutalement, après un effort de soulèvement par exemple, on parle de lombalgie aigu...

Ce dos qui fait tant souffrir Publié le 31/03/2016 - 08h50

Le dos peut faire souffrir. Lombalgie, lumbago, dorsalgie ou encore hernie discale, sont des maux dont on entend souvent parler autour de nous. Et pour cause, huit personnes sur dix souffrent de leur dosou en souffriront à un moment donné de leur vie...

Pourquoi ai-je mal au dos ? Publié le 28/12/2015 - 16h16

Pourquoi près de 7 Français sur 10 ont souffert, souffrent ou souffriront de leur dos au cours de leur vie ? Le mal de dos est tellement fréquent, que l’on peut effectivement se poser la question et lister les différentes causes du mal du dos.

Lombalgies : dos et société Publié le 20/11/2015 - 17h46

Quelle est cette maladie terrible dont l'incidence a été multipliée par trois en dix ans, qui met l'économie en péril et pour laquelle il n'y aura jamais de vaccin ? On parle finalement assez peu de la " lombalgie ". Peut-être est-elle tellement bana...

Plus d'articles