Diarrhée et gastroentérite

Diarrhée et gastroentérite

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 28 Novembre 2011 : 12h02
-A +A

Certaines personnes vont aux toilettes trois fois par jour, d'autres, trois fois par semaine. Le rythme est différent selon la "vitesse" de l'activité intestinale de chacun. On parle de diarrhée - qu'on appelle aussi gastroentérite - quand il y a augmentation de la fréquence et de la fluidité des selles. La gastroentérite n'est pas une maladie en soi. C'est un signe que l'intestin se débarrasse des bactéries, virus ou parasites qui l'ont infesté.

Diarrhée et gastroentérite : Examens

Lorsqu'un patient se présente pour une diarrhée, on procède à un examen complet et le médecin peut demander des cultures de selles et une recherche de parasites.

Il peut procéder à des examens complémentaires selon l'importance du problème, par exemple une prise de sang. Il est quelquefois nécessaire de recourir à la rectoscopie, à des radiographies et parfois même à la biopsie intestinale dans les cas de diarrhée chronique.

Diarrhée et gastroentérite : Traitement

Traitement habituel de la diarrhée :

Un antibiotique, un antidiarrhéique ou tout simplement une bonne hydratation seront habituellement suffisants pour régler le problème. Si la déshydratation est importante, accompagnée de fièvre et de sang dans les selles, le patient sera hospitalisé pour être réhydraté par voie intraveineuse.

Intolérance au lactose :

Si c'est une intolérance au lactose qui cause la diarrhée chronique, vous réglerez le problème en éliminant l'aliment responsable. Vous pourrez réintroduire le lait de façon très progressive dans votre alimentation, en le consommant en très petites quantités. Pour les jeunes enfants, il est possible de remplacer le lait par une formule à base de soja.

Diarrhée du voyageur :

Beaucoup de voyageurs, avant de partir, demandent à leur médecin des antibiotiques qui leur éviteront la turista. On n'en prescrit pas d'emblée, à cause des effets secondaires et du danger de résistance bactérienne. Seuls les gens nettement plus à risque en auront besoin : les diabétiques qui prennent de l'insuline, les sidéens, ceux qui souffrent d'hypertension et qui prennent des diurétiques ou encore les gens porteurs de maladies inflammatoires chroniques de l'intestin comme la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse.

Guide: 

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 28 Novembre 2011 : 12h02
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005
A lire aussi
Turista : la moitié des voyageurs y ont droit ! Publié le 02/08/2005 - 00h00

Près d'un voyageur sur deux souffre d'une turista, ou diarrhée du voyageur, lors de son séjour. Pas toujours bénigne, la prise en charge de la turista, sur place et au retour, passe par une bonne hydratation. Mais peut-on tout simplement éviter cette fameuse turista ?

Ballonnements et flatulences Publié le 31/05/2001 - 00h00

Le tube digestif est un conduit souple, pourvu d'un système musculaire lisse qui, d'une extrémité à l'autre de l'organisme, capte la nourriture, la digère et en rejette les déchets.

Plus d'articles