Méningites : Prevenar dès l'âge de 2 mois

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 21 Avril 2004 : 02h00
-A +A
Tous les enfants de moins de 2 ans devraient bénéficier du vaccin pneumococcique Prevenar, lequel doit être administré le plus tôt possible dès l'âge de 2 mois.

Depuis début 2001, l'Observatoire national des méningites bactériennes recueille les données portant sur les enfants de 0 à 18 ans. Jusqu'en janvier 2003, 840 cas ont été répertoriés. Tous âges confondus, la bactérie la plus fréquente dans ces infections est le méningocoque (44%), suivi par le pneumocoque (29%). En revanche, chez les nourrissons de 2 mois à 2 ans, ce dernier arrive en tête. Quant au Streptococcus pneumoniae, il est encore plus fréquent chez les moins de 1 an, particulièrement entre 4 et 6 mois.

Or dans cette tranche d'âge de moins de 2 ans, le seul vaccin pneumococcique conjugué disponible à ce jour, Prevenar, peut prévenir plus de 80% de ces méningites bactériennes, à condition qu'il soit administré avant l'âge de 2 mois.Bien toléré, il a une efficacité de 97% chez les enfants vaccinés bien sûr, mais qui se répercute aussi sur leur entourage, avec une réduction de 18% des infections à pneumocoque chez les enfants de plus de 5 ans et les adultes.Il faut donc vacciner tous les enfants de moins de 2 ans, et ce, le plus tôt possible, dès l'âge de 2 ans.

Séquelles gravissimes

Les infections à pneumocoque chez les nourrissons sont à l'origine de complications précoces dans 50 à 60% des cas : séquelles neurologiques et cognitives, surdité acquise de l'enfant

Schéma vaccinal de Prevenar

Entre 2 et 6 mois : primovaccination avec 3 injections à au moins 1 mois d'intervalle (2e, 3e et 4e mois). Un rappel au cours de la 2e année de vie.Entre 7 et 11 mois (pour ceux qui n'ont pas encore été vaccinés) : primovaccination avec 2 injections à 1 mois d'intervalle. Un rappel au cours de la 2e année de vie.Entre 12 et 23 mois (pour ceux qui n'ont pas encore été vaccinés) : primovaccination avec 2 injections à 2 mois d'intervalle au minimum.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 21 Avril 2004 : 02h00
Source : Journées d'Amphis du Medec, " Lutte contre les méningites bactériennes de l'enfant : où en est-on ? ", parrainée par les laboratoires Wyeth, mars 2003.
A lire aussi
Quels vaccins au cours de la première année de bébé ? Publié le 18/02/2013 - 10h37

La première année des enfants est très chargée en vaccins.Quelles sont les vaccinations que doivent recevoir les nourrissons au cours de leurs 12 premiers mois, pour les protéger de quelles maladies ?Au programme : diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hépatite B et méningites....

Méningite bactérienne : bien plus dangereuse que la méningite virale Publié le 18/08/2004 - 00h00

On ne peut parler des méningites qu'au pluriel car il en existe plusieurs et de gravité différente. Si les méningites virales sont le plus souvent bénignes, les méningites bactériennes sont des infections redoutables qui peuvent causer la mort d'un enfant en quelques heures ou laisser de...

Plus d'articles