Bouffées de chaleur

Bouffées de chaleur

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 04 Avril 2014 : 12h29
-A +A

Les bouffées de chaleur sont le résultat d'une dilatation des vaisseaux sanguins (vasodilatation) à la surface de la peau.

Cela entraîne de temps à autre une augmentation subite de la température de l'épiderme, avec comme conséquence une sensation de chaleur intense.

Bouffées de chaleur : Examens

Le médecin notera les détails importants et procédera à un questionnaire physique complet.

Au besoin, d'autres examens seront envisagés, comme une prise de sang, une analyse d'urine et des radios.

Bouffées de chaleur : Traitement

Ménopause

Les bouffées de chaleur peuvent être contrôlées au moyen d'un traitement hormonal pour remplacer les hormones naturelles.

Rosacée

Elle se maîtrise habituellement par des bêtabloquants qui diminueront considérablement les épisodes de rougeur et de bouffées de chaleur.

De plus, il existe des médicaments, sous forme de crème, qui aident à maîtriser les rougeurs, les pustules et les boutons. Comme la rosacée est une maladie chronique, ce sont des traitements à long terme.

S'il y a des vaisseaux sanguins à la surface de la peau (couperose), le médecin peut suggérer de les faire disparaître à l’aide d’un traitement électrique, visant à détruire les vaisseaux dilatés, ou au laser. Le rhinophyma (renflement du nez par un excès de tissu) exige une chirurgie esthétique pour remodeler le nez.

Hyperthyroïdie

Les causes de l'hyperthyroïdie sont très nombreuses et chacune exige un traitement spécifique. Lorsque la thyroïde retrouve un fonctionnement normal, les bouffées de chaleur disparaissent.

Mastocytose

Cette maladie exige un traitement médicamenteux ou chirurgical, selon le type d'atteinte. Les bouffées de chaleur disparaissent au terme du traitement.

Tumeur des glandes surrénales, tumeur carcinoïde

Ces tumeurs exigent une ablation chirurgicale et, selon le cas, de la chimiothérapie ou de la radiothérapie ainsi qu'un traitement médicamenteux pour les faire disparaître ou pour maîtriser les symptômes.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 04 Avril 2014 : 12h29
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.
A lire aussi
Couperose : le rouge est mis Publié le 19/11/2001 - 00h00

La couperose est une affection dermatologique bénigne qui correspond à une dilatation des petits vaisseaux sous-cutanés du visage et provoque des rougeurs disgracieuses. Ceux qui en sont atteints le savent bien, le moindre changement de température, la moindre absorption d'alcool font monter le...

Rosacée : une maladie de peau qui gâche la vie Publié le 13/03/2006 - 00h00

La rosacée est une maladie de la peau fréquente qui touche près de 10% de la population active. Principalement caractérisée par des rougeurs du visage et de petits vaisseaux apparents, la rosacée n'est pas attribuable à l'alcoolisme, contrairement à une idée répandue. Elle exerce un impact...

Couperose : arrêtez de passer au rouge ! Publié le 04/02/2011 - 08h53

Dilatation permanente des petites veines superficielles sur le visage, une couperose non traitée peut rapidement devenir disgracieuse. Comment l’éviter ? Et une fois installée, comment la traiter ?

Rosacée : diagnostic tardif Publié le 07/01/2008 - 00h00

En fonction de sa sévérité, la rosacée se décline en différents stades. Or on constate que les personnes atteintes de rosacée ne consultent leur médecin que lorsque leur maladie a atteint un stade avancé, et ce, malgré le préjudice esthétique parfois très important dès le stade 1 ou 2.

Plus d'articles