Bien pratiquer un sport : ça commence dans l’assiette !

Publié par Clarisse Nénard le Vendredi 27 Avril 2012 : 10h21
Mis à jour le Lundi 07 Mai 2012 : 11h43

Athlète de haut niveau ou sportif du dimanche, les besoins alimentaires ne se calculent pas de la même manière.

Quelques principes simples pour rester au top.

La performance sportive dépend de nombreux facteurs...

« L’entraînement, le talent, l’aspect génétique et psychologique, la motivation… sont des facteurs prédominants. Lequel est le plus important ?

Difficile de le dire.» affirme Ève Tiolier, nutritionniste. Consultante à l’Insep, travaillant au pôle départemental de médecine du sport et au centre national de rugby Marcoussis, elle sait qu’« une bonne hygiène de vie et alimentaireintervient au même titre que les autres éléments ».

Sportif ou athlète, l’alimentation sera différente. « Jusqu’à 3 à 4 séances par semaine, il n’y a pas de besoins supplémentaires particuliers.

Alors que pour les sportifs de haut niveau, ils sont plus précis et énoncés en grammes par kilo de poids par jour.

Selon l’activité et le volume horaire pratiqué quotidiennement, les besoins en glucides peuvent varier de 4 à 10, voire 12 grammes pour les athlètes d’endurance qui s’entraînent vraiment de manière intensive. »

Alimentation et sport : une question d’équilibre

La consommation énergétique dépend de l'activité choisie.

Pour que les muscles se contractent et produisent un effort, il faut une alimentation variée et équilibrée.

Les bienfaits du sport peuvent se transformer en ennemis pour le corps :

  • Fatigue.
  • Hypoglycémie.
  • Déshydratation.
  • Contre-performance.
  • Blessure…

Évitez les erreurs les plus courantes :

  • Si vous supprimez les légumes, vous manquerez de fibres.
  • L'absence d’aliments protéinés conduira à une fonte musculaire et un manque de fer.
  • Quant aux céréales ou féculents, c'est la faim assurée en permanence.
  • La suppression totale des laitages peut conduire à une carence en calcium.

Quels conseils alimentaires donner aux sportifs ?

  • Les huiles riches en lipides essentiels évitent les troubles cutanés et cardiovasculaires.

  • Puisez dans les cinq groupes d'aliments :

    1) viandes, poissons, œufs

    2) produits laitiers

    3) céréales, pain, féculents

    4) légumes et fruits

    5) matières grasses.

  • Faites au moins trois vrais repas.
Publié par Clarisse Nénard le Vendredi 27 Avril 2012 : 10h21
Mis à jour le Lundi 07 Mai 2012 : 11h43
Source : Bien-Etre & Santé
A lire aussi
Besoins nutritionnels des sportifsPublié le 25/02/2002 - 00h00

Le sport modifie certains besoins nutritionnels mais pas systématiquement : tout dépend du type de sport que l'on pratique et surtout de sa fréquence, de son intensité et de la durée de l'exercice musculaire qui mobilisent plus ou moins d'énergie et de nutriments entraînés par la dépense...

Le régime alimentaire du diabétiquePublié le 19/11/2010 - 11h05

Le diabète est une maladie caractérisée par un taux de sucre dans le sang trop élevé, exposant à des hyperglycémies et à des complications. Aux personnes atteintes de cette affection s’impose un régime alimentaire. Alors que doit-on mettre dans son chariot ? Voici quelques conseils...

La diététique du sportifPublié le 11/04/2002 - 00h00

Une alimentation de sportif n'est pas contrairement à ce que l'on pense très différente de l'alimentation normale souhaitable chez tout individu, en dehors bien sûr des périodes liées à l'effort.

Plus d'articles