Affections cutanées du pied

Affections cutanées du pied

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 16 Juillet 2012 : 14h51
-A +A

Les affections cutanées du pied sont très rarement graves.

Elles n'en sont pas moins désagréables pour autant !

Affections cutanées du pied : Conseils pratiques

Odeurs fortes et persistantes, peau fissurée entre les orteils et macérée, démangeaisons, rougeurs

  • Surveiller son hygiène corporelle. Les régions humides favorisent le développement des bactéries et des champignons.

    Veillez à bien vous laver les pieds et les orteils avec un savon antibactérien.

    Séchez-les bien.

    Coupez vos ongles d'orteil tous les deux ou trois jours (sans toutefois les couper trop court afin d'éviter les ongles incarnés).

  • Éviter la contamination.

    Comme le pied d'athlète est contagieux, certaines précautions s'imposent.

    Nettoyez bien la baignoire.

    Ne partagez avec personne vos serviettes, chaussettes, chaussures.

    Ne marchez pas pieds nus. Portez des sandales dans les douches et les vestiaires publics.

  • Une fois l'infection soignée.

    Après avoir suivi le traitement médical,une certaine prévention s'impose pour que le pied d'athlète ne récidive pas.

    Appliquez une teinture : du mercurochrome à 1 % ou de la teinture d'iode une ou deux fois par jour entre les orteils ce qui contribuera à les assécher.

    Il faut le faire jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'humidité entre les orteils.

    Enlevez les squames de peau. Elles abritent encore le champignon, risquant ainsi de vous réinfecter. Pour bien les enlever, frottez vos pieds et vos orteils à l'aide d'une petite brosse.

  • Prendre soin de ses pieds.

    Avant de mettre vos chaussettes, saupoudrez-vous les pieds et les orteils de fécule de maïs ou de poudre antifongique non parfumée.

    Vous pouvez également appliquer un antisudorifique à base de chlorhydrate d'aluminium sous les pieds (à éviter en cas de pied d'athlète, car celui-ci pourrait provoquer une sensation de brûlure).

  • Les chaussettes.

    Ce sont celles en coton à 100 % qui absorbent le mieux la transpiration.

    Vous pouvez saupoudrer l'intérieur de vos chaussettes avec les poudres mentionnées plus haut.

    Si possible, changez de chaussettes deux ou trois fois par jour.

  • Les chaussures.

    Dans la mesure du possible, portez des chaussures à bout ouvert ou des sandales, en cuir de préférence.

    Évitez de porter des bottes ou des chaussures de sport du genre tennis (elles "respirent" moins et il s'y crée plus d'humidité) à longueur de journée.

    Ne les portez pas pieds nus.

    Procurez-vous des semelles au charbon de bois activé en pharmacie ou chez certains cordonniers. Elles sont très efficaces contre les odeurs.

    Aérez bien vos chaussures en enlevant les lacets et en tirant la languette vers l'extérieur.

    Certaines personnes ont réglé leurs problèmes en évitant de porter les mêmes chaussures deux jours de suite ou en saupoudrant leurs chaussures avant de les porter.

    Vous pouvez également vaporiser vos chaussures d'un désinfectant qui tuera les spores de champignons du pied d'athlète. Renseignez-vous auprès de votre pharmacien sur ce genre de produit.

  • Rester calme. Certaines personnes transpirent abondamment lorsqu'elles sont stressées. Ayez des moments de détente et prenez soin de vous.
  • Diminuer la consommation de certains aliments. Les grands consommateurs de plats épicés, d'oignons et d'autres aliments très odorants risquent de voir l'essence de ces odeurs s'échapper par les glandes sudoripares des pieds.

Démangeaisons, irritations, plaques rouges

  • Vérifier si c'est un cas d'allergie. Même si c'est très rare, vous pouvez être allergique à l'un des produits de fabrication de vos chaussures, aux bas nylon, chaussettes, crèmes pour le corps, etc. Changez de chaussures pendant quelques jours et vous verrez si les plaques rouges disparaissent et si les démangeaisons cessent. Évitez l'élément suspect pendant quelques jours et vous verrez si les plaques rouges disparaissent et si les démangeaisons cessent. Si c'est le cas, vous devrez sans doute cesser de les porter ou de les utiliser.
  • Mettre de la crème. Si vous êtes absolument certain(e) qu'il ne s'agit pas d'une infection à champignons, vous pouvez appliquer une crème à base de cortisone en vente libre dans les pharmacies. Il est important de faire la différence, car cette crème affecte un peu le système immunitaire et si vous avez des champignons, l'infection se propagera. En cas de doute, n'hésitez pas à consulter votre médecin.
  • Éviter les produits parfumés. Les poudres et les antisudorifiques parfumés risquent d'irriter la peau entre les orteils, entraînant de l'irritation et de l'eczéma.

Ampoules, cors, callosités et durillons

  • Agir le plus tôt possible. Dès que la peau commence à épaissir, massez-la avec de la lanoline afin de la ramollir et de la rendre moins sensible à la pression.
  • Mettre un pansement et isoler les orteils les uns des autres. Pour les ampoules, les cors, les durillons et les callosités, des diachylons ou des pansements éviteront les frictions. De l'ouate, du coton ou de la gaze entre les orteils sont également conseillés.
  • Élargir les chaussures. Cela peut contribuer à réduire la pression et la friction entre les orteils. Voyez votre cordonnier.
  • Abstenez-vous d'être pieds nus dans vos chaussures. Cela augmenterait encore la friction.
  • Enlever les cors et durillons. Il faut commencer par faire ramollir la lésion en cause. Conçus à cet effet, les pansements médicamenteux à base d'acide salicylique sont efficaces. Ils doivent être utilisés selon les instructions ; ils sont à éviter chez les diabétiques. Vous pouvez également laisser tremper le pied dans l'eau chaude. Avec une lime ou une pierre ponce, frottez doucement le cor ou le durillon (frotter trop fort ou trop souvent aura l'effet contraire : la peau épaissira davantage; ne le faire qu'une fois par semaine) et enlevez les couches superficielles de la lésion. Appliquez ensuite une crème d'urée à 20 % qui aide à ramollir les tissus. L'émondage des cors à l'aide d'une lame de rasoir est une technique efficace, mais qui doit être exécutée avec beaucoup de prudence. Le pédicure ou le médecin vous enseignera la bonne technique.
  • Ne pas crever les ampoules. Si elles le sont, appliquez un onguent antibiotique et un pansement pour ampoule.

Affections cutanées du pied : Quand consulter ?

  • Les odeurs persistent malgré tous vos efforts.
  • Le pied d'athlète récidive et s'accompagne d'autres symptômes tels que : gonflement du pied, fièvre et apparition de pus dans les fissures.
  • Vous soupçonnez la présence d'une infection à champignons.
  • La dermatite ne guérit pas.
  • Les cors et durillons persistent.

Guide: 

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 16 Juillet 2012 : 14h51
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005
A lire aussi
Les pieds dans le plat ! Publié le 20/08/2003 - 00h00

Nos pieds ne bénéficient pas de toute l'attention qu'ils méritent. Ce sont pourtant eux qui nous portent sur les quelques 100 à 180.000 km que nous parcourons au cours de notre vie.

De beaux pieds en été ! Publié le 29/05/2009 - 00h00

En été, les pieds se déchaussent, les orteils se placent en éventail... L'occasion de se pencher de plus près sur nos petons pour soigner définitivement leurs petits bobos.

10 questions / réponses pour prendre soin de vos pieds Publié le 18/08/2008 - 00h00

Toute l'année et encore plus durant l'été, nos pieds sont malmenés. Bien trop précieux pour les négliger, apprenez à en prendre soin au quotidien. Voici en 10 questions / réponses les bonnes bases pour des pieds heureux.

Plus d'articles